Culture
20 octobre 2022 Par Jacinthe Laforest
Nathalie Vanner et Lora Mazur, respectivement directrice et agente culturelle de La Belle-Alliance, sont les principales organisatrices du Festival de la citrouille.

Les travaux de rénovation étant terminés au Centre Belle-Alliance à Summerside, c’est avec joie que La Belle-Alliance tiendra 100 % des nombreuses activités du 16e Festival de la citrouille dans ses propres locaux.  La promotion a commencé et certains ateliers sont déjà complets. 

Du 21 au 30 octobre prochains se tiendra le 16e Festival de la citrouille de La Belle-Alliance.  «Après la pandémie et les travaux d’agrandissement, nous sommes contents d’annoncer que toutes nos activités auront lieu au Centre Belle-Alliance dans nos locaux agrandis et mieux équipés», annonce la directricegénérale de La Belle-Alliance, Nathalie Vanner. 

Le Festival de la citrouille comporte des activités pour tous les publics.  La toute première activité du Festival se tiendra le vendredi 21 octobre.  «Nous aurons une danse carrée animée par Karine Gallant et Diane Ouellette, avec les musiciens Pacal Miousse, Emmanuelle LeBlanc et Jake Charron.  C’est vraiment une grosse soirée gratuite (bar payant) pour lancer le festival», dit Nathalie Vanner.

FdelaC2022 2

Le 22 octobre, le Centre Belle-Alliance accueillera l’assemblée générale annuelle de la SAF’Île, mais cela n’empêchera pas la tenue des activités du Festival de la citrouille en parallèle, notamment un atelier de peinture pour adultes offert par Anne Gallant.  «Nous sommes très chanceux de l’avoir.  C’est une grande artiste.  C’est gratuit et tout le matériel est fourni», rappelle Nathalie Vanner. 

Le 23 octobre, ce sera autour des enfants de se rassembler au Festival de la citrouille pour un atelier de bricolage offert par Lora Mazur et Julie Thiffeault, deux artistes reconnues. 

Le lundi 24 octobre, une grande nouveauté : le conteur gaspésien Stéphane Maddix, Albert, qui sera pour la toute première fois en spectacle à l’Île-du-Prince-Édouard.  «Il a son propre dialecte, et ses contes s’adressent aux adultes», précise la directrice de La Belle-Alliance. 

Le 25 octobre, Angèle Arsenault donnera un atelier gratuit de peinture à la cire, pour la première fois dans le Festival de la citrouille.  Les 26 et 27 octobre, Marie-Paul Medeiros animera d’abord un atelier gratuit de poterie et ensuite, un atelier de fabrication de savon.  On se souviendra que Marie-Paul et son mari, Jacob Mathieu, ont remporté le concours Ignition francophone de la RDÉE ÎPÉ le printemps dernier, pour leur entreprise La Poterie du Coing/Quince Pottery.  En plus d’être potière, Marie-Paul fabrique également ses propres savons artisanaux. 

Le vendredi 28 octobre, ce sera la soirée costumée, doublée d’un concours de sculpture de citrouilles.  «On fournit les citrouilles et les outils.  Les gens peuvent arriver avec leur propre dessin ou encore, ils peuvent improviser.  C’est également gratuit et il y aura des prix à gagner», se réjouit Nathalie Vanner. 

Les deux seules activités non gratuites de tout le festival auront lieu les 29 et 30 octobre.  Le 29, ce sera un concert de l’auteur-compositeur et interprète néo-brunswickois Daniel Goguen, dans le cadre d’une tournée Radarts.  Le 30 octobre, journée de clôture du festival, un brunch sera servi au Centre Belle-Alliance, avec le magicien illusionniste Rémi Boudreau.  De plus, en après-midi, une activité scientifique offerte par le STIMA ÎPÉ permettra aux participants de générer de la citro-électricité, en d’autres mots, de l’électricité à partir de citrouilles. 

Pour ne rien manquer du Festival de la citrouille, consulter le site Web www.belle-alliance.ca/page-teste

Le Festival de la citrouille est organisé avec l’aide financière de Patrimoine canadien et de la collaboration de la Ville de Summerside.

Abonnez-vous à La Voix acadienne pour recevoir votre copie électronique ou la version papier

Culture