Culture
05 août 2021 Par Marcia Enman
Malgré la météo et la mer haute, l’artiste Maurice Bernard a tenu de faire une sculpture sur la plage à Union Corner. On peut voir, entres autres, le logo du tout nouveau festival.

La première édition du Festival Route 11 a été un franc succès.  Des musiciens contents d’être de retour sur scène, de la bonne nourriture et beaucoup de joie de vivre sont le meilleur moyen de le décrire.

Le tout nouveau Festival Route 11 est certainement à l’affiche pour y rester.  Du 28 juillet au 1er aout dernier se tenait la première édition de ce nouveau festival, organisé par la Fédération culturelle de l’Î.-P.-É. avec de nombreux partenaires.  Un festival qui a vraiment plu aux artistes et au public.  

Le décor du terrain du Centre Goéland à Cap-Egmont et de la grande tente installée sur le bord de la mer était de toute beauté.  De la route 11, on ne pouvait pas manquer l’endroit où se tenait le festival avec les lumières qui nous guidait jusqu’à la tente où se passaient les repas et les spectacles.  Autour du site, le long de la mer, se trouvait un décor qui comprenait des photos de deux artistes Patrick Brunet et Kelly
Caseley.  Il s’agit de cette dernière de Bricolage Production qui a aussi créé un décor extraordinaire dans la tente.

«En développant la programmation du Festival Route 11, on avait toute de suite en tête de présenter des artistes de la Route 11 et de mettre en valeur leur créativité, que ce soit en musique ou en art», explique la directrice de la Fédération culturelle, Ghislaine Cormier.  «Il y a eu des imprévus, dont un cas particulier, où l’on a été obligé de trouver des musiciens pour remplacer un certain groupe, mais quelle chance de tomber sur Colin Grant et ses musiciens (Hauler) du Cap-Breton qui se sont présentés sur scène à quelques reprises durant la fin de semaine.  On avait aussi à faire face aux défis posés par les restrictions de la COVID, alors on devait avoir des limites de places pour chacune de nos activités», ajoute-t-elle.

Pour ceux qui étaient présents le vendredi soir, on a eu une très belle surprise qui n’était pas prévue au programme.  L’auteure-compositrice-interprète rock avec un fond country, Lisa LeBlanc qui vit maintenant à Montréal, mais qui est originaire du Nouveau-Brunswick s’est trouvé sur la scène avec les musiciens Benoit Morier et Pascal Miousse.

Parmi les autres artistes qui se sont présentés sur scène en fin de semaine on retrouvait Lennie Gallant, Vishtèn, Irish Mythen, Tim, Kevin et Brent Chaisson, Kinley et Liam Corcoran, Catherine MacLellan et d’autres.  Une belle brochette d’artistes que le public a beaucoup appréciés.  Le vendredi soir, le musicien, Shane Pendergast et son orchestre ont livré une performance remarquable.  En discutant avec les membres du public, ils étaient aussi très émerveillés par les repas servis et préparés par les chefs, Alex Clark de Evermoore Brewery et Robert Pendergast, chefs bien connus de la communauté acadienne et francophone de l’Île ainsi que Caleb Gallant.  Les menus, d’inspiration locale, ont certainement été appréciés par le public.  Pour affiner les compétences des musiciens, un camp faisait partie de ce Festival Route 11.  En plus d’avoir les événements qui ont été présentés sur le site principal du Centre Goéland, il y avait des présentations à d’autres venues tels que le jardin Lefurgey et Evermoore Brewery à Summerside.

Malheureusement la journée familiale qui prévoyait la fabrication de châteaux de sable avec Maurice Bernard et un spectacle de marionnettes avec Becca Griffin a été annulée à cause des dommages causés, par la pluie du vendredi, au petit sentier que l’on devait prendre pour se rendre au bord de la mer où les activités étaient prévues.  On a dû prendre le temps pour rénover ce sentier pour l’activité prévue du samedi soir.  Cela n’a pas arrêté les jeunes Vincent et Éveline de Saint-Timothée de venir montrer leurs poules et leurs petits chatons.  Pour Maurice Bernard vu que la
mer était très haute au bord du terrain du Centre Goéland, il a décidé de visiter d’autres endroits sur la Route 11 où il pourrait fabriquer une sculpture en sable pour représenter le festival.  On l’a retrouvé au parc provincial d’Union Corner ou il a fabriqué une belle œuvre, incluant le logo du festival, le nom et la baleine utilisée pour faire la promotion du tout nouveau Festival Route 11.

On doit féliciter les organisateurs qui ont accueilli chaleureusement les amateurs de bonne cuisine, de bonne musique et de bonne compagnie et on souhaite que ce soit qu’un début pour le Festival Route 11.  Ce nouvel événement a été l’occasion pour les participants de faire de nouvelles rencontres tout en soutenant la cause des artistes qui ont été presque non existants sur scène pendant la dernière année et demie.  Le plan pour le festival était très ambitieux, mais a été rendu possible grâce à l’engagement des partenaires qui croient à l’importance essentielle des arts et de la musique dans la société.

Kelly Caseley et Patrick Brunet sont les photographes des panneaux installés sur le terrain du site.

Le décor des photos en exposition sur le terrain.

Éveline et Vincent étaient content de se promener avec leurs poules très apprivoisés le dimanche sur le site du festival.

Robert Pendergast et Alex Clark, deux des chefs de la fin de semaine.

Lisa LeBlanc, l’artiste surprise de la soirée du vendredi soir avec Benoit Morier, musicien.

Shane Pendergast et ses musiciens ont livré une performance magnifique le vendredi soir.  

Abonnez-vous à La Voix acadienne pour recevoir votre copie électronique ou la version papier

Culture