Culture
02 août 2021 Par Jacinthe Laforest  
Les jeunes musiciens Gilbert Arsenault et Britney Arsenault ont animé le tout premier pique-nique musical du 19 juillet. (Photo : J.L.)

Le lundi 19 juillet avait lieu le tout premier pique-nique musical de la saison sur le site des Maisons de bouteilles à Cap-Egmont.  Il y en aura un chaque lundi d’ici la fin août, et peut-être encore en septembre.

Le projet des pique-niques s’inscrit dans une initiative plus grande visant à magnifier l’utilisation du terrain pour divers types d’activités.  «Nous avons fait des demandes de financement et nous avons reçu des fonds pour mener de front plusieurs projets d’amélioration», raconte Ricky Hitchcock, gérant de l’établissement depuis quelques mois.  

L’un des projets qui devraient se réaliser d’ici la fin de juillet est une mise à niveau du système d’alimentation en électricité sur le terrain.  «On va améliorer l’accès, avec des sorties électriques mieux réparties, et on va également augmenter notre capacité.  Nous ne voulons pas d’une  situation où un système de son branché pour un petit concert entraînerait une coupure de courant ailleurs sur le terrain.  Nous ne voulons pas de ça».

Autre amélioration à venir, de nouvelles portes décoratives vont remplacer les portes en aluminium qui ferment les entrées et les sorties des Maisons de bouteilles.  

Tout, sur le terrain des Maisons de bouteilles, doit être soigneusement entretenu.  Certaines améliorations requièrent des experts, d’autres deman-
dent seulement du temps et des bras.  C’est le cas du projet de remplacement du sentier central, qui s’est fait ce printemps.  «C’était du ciment, tout cassé.  On voulait le remplacer par du gravier, mais on ne trouvait personne pour le faire et ça tardait.  J’ai pris le téléphone, j’ai invité le mari de la propriétaire, Aubrey Cormier, et notre employé d’été qui n’avait pas encore commencé et on s’est mis là avec un marteau piqueur pour casser le ciment, le transporter et le remplacer par du gravier fin.  Ça nous a pris deux pleines journées, mais on l’a fait», raconte Ricky Hitchcock qui, comme ses collègues travailleurs, a apprécié cette occasion de travailler dans la terre. 

Et les pique-niques dans tout cela?

L’initiative des pique-niques est liée à une volonté de la propriétaire, Angie Cormier, de varier le type d’activités offertes sur le terrain.  «Nous avons fait faire des tables de pique-nique, nous avons un partenariat avec le Conseil scolaire-communautaire Évangéline (CSCÉ) pour les artistes, et nous avons aussi une entente avec Les Productions Cuisine à Mémé, pour la nourriture», énumère Angie Cormier, très satisfaite des résultats du premier pique-nique.  

Quelques jours auparavant, les Maisons de bouteilles avaient invité la crèmerie Holman’s à stationner son kiosque sur son terrain.  Un très grand nombre d’adeptes de ce succulent rafraîchissement a répondu à l’appel. 

Abonnez-vous à La Voix acadienne pour recevoir votre copie électronique ou la version papier

Culture