Communiqués de la province de l’Île-du-Prince-Édouard
14 novembre 2014
Le 13 novembre 2014
Compte tenu des chiffres du mois de septembre, l’industrie du tourisme de l’Î.-P.-É. pourrait très bien connaître une année record en 2014, a déclaré Robert Henderson, ministre du Tourisme et de la Culture.

« Certaines des données principales recueillies en septembre présentent les meilleurs chiffres que nous ayons vus depuis que nous avons commencé à compiler des statistiques sur le tourisme en 2005, a souligné le ministre Henderson. À ce moment-ci de la saison, les nuitées dans les établissements d’hébergement, les nuitées de camping vendues dans les terrains de camping et le trafic aérien à l’aéroport de Charlottetown présentent tous des chiffres record pour 2014. Je pense que cela en dit beaucoup sur les efforts que nous avons consacrés à la promotion des forces traditionnelles de l’Île, soit sa gastronomie, sa culture et ses paysages côtiers, sans oublier l’année de célébration que nous avons vécue et à quel point elle a attiré les visiteurs dans la province. Nous avons travaillé très fort auprès de l’industrie, des entreprises locales et des organismes communautaires dans toute la province pour faire de 2014 une année bien spéciale à l’Île-du-Prince-Édouard. Il est merveilleux de maintenant voir ce travail porter ses fruits. Évidemment, toutes les entreprises du secteur du tourisme n’ont pas constaté les mêmes augmentations, mais nous sommes très satisfaits du succès global de cette saison. » 

Comparativement à la même période en 2013, le nombre de nuitées a augmenté de 5,4 pour cent cette année et les nuitées de camping vendues dans les terrains de camping locaux, de 8 pour cent. Ces deux chiffres constituent des records depuis que le suivi des données touristiques a commencé en 2005. Le nombre de chambres-nuits vendues a également connu une augmentation de 4,1 pour cent et se situe à son niveau le plus élevé depuis 2008.

Il est très probable que l’aéroport de Charlottetown connaisse une année record en 2014 en ce qui concerne le trafic aérien. Juillet et août ont été les deux mois les plus occupés de l’histoire de l’aéroport. Il a également connu un mois de juin et un mois de septembre record. À ce jour, le trafic aérien a augmenté de 11,1 pour cent à l’aéroport de Charlottetown comparé à l’an dernier.

La circulation sur le pont de la Confédération a augmenté de 2 pour cent depuis le début de l’année comparativement à la même période en 2013. 

À ce jour en 2014, le nombre de visites à Province House a monté en flèche de 48 pour cent, et les visites à la Maison Green Gables ont augmenté de 9,2 pour cent comparativement à 2013.

Cette année, Northumberland Ferries a rapporté une diminution de 4,7 pour cent en matière de trafic, mais celle-ci s’explique en partie par des problèmes mécaniques qui ont provoqué l’annulation de certaines traversées. Le nombre de parties de golf jouées par des non-membres a diminué de 3,3 pour cent en 2014 et les visites dans les musées provinciaux ont également chuté de 15,6 pour cent comparativement à l’année dernière.

John Anthony Langdale, président du Conseil consultatif sur le tourisme, ajoute : « Nous sommes de plus en plus optimistes quant à l’atteinte de notre objectif, soit d’accroître les recettes touristiques de 5 pour cent en 2014. Bien qu’il n’y ait pas eu une augmentation chez toutes les entreprises du secteur du tourisme, le rendement de l’industrie dans son ensemble a été excellent. La plupart des attractions, des établissements d’hébergement et des événements ont ressenti les répercussions positives de l’augmentation du nombre de visiteurs dans la province. »

On peut consulter le rapport intégral en ligne à www.gov.pe.ca/photos/original/current_tourism.pdf.

Le tourisme est un secteur vital pour l’Île-du-Prince-Édouard; il fournit plus de 7000 emplois équivalents temps plein aux Insulaires. Il génère environ 380 millions de dollars en activité économique chaque année et représente à peu près 7 pour cent du PIB, soit le plus haut pourcentage parmi toutes les provinces canadiennes.