Communiqués de la province de l’Île-du-Prince-Édouard
23 octobre 2014
Le 23 octobre 2014
Le programme de réduction des formalités administratives permettra d’éliminer le dédoublement, de simplifier les services gouvernementaux et d’améliorer les relations entre les entreprises et le gouvernement, de dire le ministre de l’Innovation et des Études supérieures, Allen Roach.

« Nous avons une économie forte et un milieu d’affaires puissant à l’Île-du-Prince-Édouard, a déclaré le ministre Roach. Par l’entremise du projet ART, nous voulons offrir des services gouvernementaux aux entreprises de façon plus rapide, plus judicieuse et plus simple. Les formalités administratives ne devraient pas nuire aux bonnes pratiques commerciales. »

Le projet ART (visant à réduire les formalités administratives) est une stratégie pangouvernementale quinquennale entreprises-gouvernement qui tient compte des intérêts de l’Île-du-Prince-Édouard dans la compétitivité économique et commerciale sans compromettre la santé publique, la sécurité ou le milieu naturel.

Le projet ART comportera plusieurs initiatives au cours des cinq prochaines années en vue de réduire le fardeau pour les entreprises. La première initiative, qui commencera immédiatement, consistera en des tables rondes sectorielles.

« À l’aide des tables rondes sectorielles, nous voulons instaurer un dialogue ouvert et une relation de collaboration entre le gouvernement et les principaux intervenants du milieu des affaires. Nous voulons réduire les fardeaux réglementaires, la paperasse inutile et les processus répétitifs dans la province, a annoncé le ministre Roach. Notre but est de permettre aux entreprises de réaliser des économies de temps et d’argent, tout en stimulant l’économie. »

L’initiative des tables rondes sectorielles mettra l’accent sur une meilleure compréhension des besoins et des priorités des entreprises de l’Île en ce qui concerne les formalités administratives. Les secteurs commerciaux clés seront invités à partager leurs domaines prioritaires et à travailler avec le gouvernement pour trouver des solutions à ces problèmes. Cette initiative se poursuivra au cours des deux prochaines années. 

« La collaboration est essentielle pour assurer la réussite du projet ART, a ajouté le ministre Roach. En travaillant avec notre milieu d’affaires et en collaborant avec la FCEI, nous continuerons de trouver de nouvelles façons de réduire les formalités administratives inutiles. »

« Bien que tous les propriétaires d’entreprises constatent qu’une certaine réglementation est nécessaire, il vient un temps où la paperasse excessive, le dédoublement et les processus lents deviennent des formalités administratives improductives, a affirmé Erin McGrath-Gaudet, directrice des affaires provinciales pour l’Î.-P.-É. à la FCEI. Je suis très contente de voir que le gouvernement a accepté d'appuyer les entrepreneurs de l’Île, ce qui permettra d'assurer que l’Î. P. É. est un endroit où il est facile de faire des affaires. »

La création du projet ART avait été soulignée dans le discours du Trône de l’automne 2013. À l’heure actuelle, le projet est dirigé par le ministère de l’Innovation et des Études supérieures.