FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard

Le 3 septembre 2019

 

On demande aux Insulaires de redoubler de prudence sur les routes la semaine prochaine lorsque les autobus scolaires seront de retour et que les élèves marcheront à l’école.  « À l’Île, plus de 15 000 élèves prennent l’autobus chaque jour d’école. Nous avons la responsabilité collective d’assurer leur sécurité sur nos routes, nos rues et nos trottoirs, a précisé le ministre de l’Éducation et de l’Apprentissage continu, Brad Trivers. La meilleure chose à faire pour veiller à la sécurité de nos enfants est de ralentir dans les zones scolaires et de rester à l’arrêt jusqu’à ce que les feux rouges des autobus scolaires cessent de clignoter. »

 

Le gouvernement provincial a acheté 42 nouveaux autobus scolaires ce printemps au coût de 4,4 millions de dollars. Les nouveaux autobus pouvant accueillir 70 passagers sont tous dotés de deux signaux d’arrêts escamotables et d’un nouveau feu stroboscopique extérieur sur le toit qui permet de repérer plus facilement un autobus scolaire par mauvais temps et de loin, particulièrement sur les routes où les lignes de visibilité sont plus longues.

 

Les 42 nouveaux autobus fonctionnent à l’essence, ce qui est une première pour la province. Les nouveaux autobus à l’essence génèrent 7,2 % moins d’émissions de carbone et beaucoup moins de particules en suspension que les autobus actuels qui fonctionnent au diesel.

 

Le ministre Trivers a indiqué qu’après une inspection du parc d’autobus scolaires plus tôt cet été, le gouvernement a décidé d’accélérer le remplacement de certains autobus plus vieux grâce à l’achat de 22 autobus additionnels cette année.

 

« Comme il y a plus de 300 autobus scolaires sur nos routes chaque jour d’école, nous voulons saisir chacune des occasions de créer un parc d’autobus scolaires plus sécuritaire et plus vert, a commenté le ministre Trivers. Les nouveaux autobus permettront d’améliorer la qualité de l’air pour les élèves, de réduire notre empreinte de carbone, d’améliorer l’accès aux autobus réguliers et aux autobus de rechange, et de veiller à ce que les autobus soient bien entretenus. »

 

On rappelle aux conducteurs qu’ils doivent se préparer à arrêter lorsque les feux jaunes d’un autobus scolaire clignotent et qu’ils doivent s’immobiliser lorsque les feux rouges clignotent. Les conducteurs qui dépassent un autobus scolaire dont les feux clignotent perdront leur permis et devront payer une amende pouvant atteindre jusqu’à 5 000 $.

 

Pour plus de renseignements sur la rentrée scolaire, visitez le La rentrée scolaire.

L'Île-du-Prince-Édouard en images