FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le 24 mars 2014
Un sommet historique sur le homard commencera cette semaine à Halifax, soit le 26 et 27 mars au Lord Nelson Hotel. Le Sommet sur la récupération de la valeur du homard, qui est tenu par les ministres des Pêches des Provinces maritimes, rassemblera plus de 200 pêcheurs, transformateurs et experts de l’industrie pour discuter des quatre principales recommandations formulées dans le rapport du Groupe d’experts sur l’industrie du homard des Maritimes publié en automne dernier.

Le Conseil canadien du homard (CCH) organise le sommet avec l’aide financière des trois provinces des Maritimes et de l’Agence de promotion économique du Canada atlantique, qui a fourni 40 000 $.

« Le rapport du Groupe d’experts a suscité beaucoup d’intérêt au sein de l’industrie du homard à l’Île-du-Prince-Édouard et je suis satisfait des actions qui en ont découlé et du progrès que nous avons fait. Le rapport présente plusieurs recommandations clés qui, si elles sont appliquées par l’industrie, renforceront le milieu de la pêche dans les Maritimes, a affirmé le ministre des Pêches, de l’Aquaculture et du Développement rural de l’Île-du-Prince-Édouard, Ron MacKinley. Le Sommet sur la récupération de la valeur du homard offre une occasion unique aux gouvernements et aux leaders de l’industrie de discuter ensemble de la situation actuelle de l’industrie et des prochaines mesures à prendre pour assurer la viabilité de l’industrie. J’ai hâte de prendre part à d’autres discussions dans le cadre de cette importante initiative au sein de l’industrie. »

« Le gouvernement du Canada est heureux d’appuyer les efforts de l’industrie qui maximise la valeur économique, améliore la compétitivité à l’échelle internationale et assure la viabilité des pêches au Canada par l’entremise de l’Agence de promotion économique du Canada atlantique et de Pêches et Océans Canada. J'ai hâte de rencontrer mes homologues provinciaux et les membres de l’industrie pour discuter du rôle du Ministère dans la réaction au rapport du Groupe d’experts sur l’industrie du homard et je veux travailler sous le leadership de l’industrie et avec l’appui des Provinces maritimes pour l’avancement de la pêche au homard », a souligné la ministre des Pêches et des Océans, Mme Gail Shea.

Le directeur exécutif du CCH, Geoff Irvine, a indiqué que le sommet constitue une occasion de discuter des recommandations clés de la stratégie de récupération de la valeur, qui visent à encourager la croissance dans ce secteur.

Voici les quatre recommandations dont les participants discuteront lors de ce sommet de deux jours :
- Établir un institut indépendant fournisseur de renseignements sur le homard des Maritimes;
- Élaborer une vaste campagne de promotion et de commercialisation de produits génériques;
- Discuter de mécanismes de fixation des prix;
- Établir un processus de redevances applicable à l’industrie.

« L’un de nos objectifs pour la conférence est de rassembler des représentants de l’industrie canadienne du homard et des experts pour discuter de la meilleure façon d’appliquer les recommandations faites par le groupe d’experts à la fin 2013. Il est important que nous, en tant que représentants du secteur du homard, indiquions clairement aux législateurs de chaque province ce que nous voulons qu’ils fassent pour appuyer notre industrie. Nous devons leur dire qu’une approche régionale est la meilleure façon de renforcer le secteur du homard au Canada », a mentionné M. Irvine. 

Les participants pourront aussi connaître le point de vue d’intervenants clés du secteur des produits de la mer en Amérique du Nord au sujet des changements nécessaires pour stabiliser l’industrie canadienne du homard.

Le conférencier principal est Egil Ove Sundheim, du conseil des produits de la mer de Norvège. Il expliquera comment la commercialisation de produits génériques a fait de la Norvège l'un des pays exportateurs de produits de la mer les plus importants du monde. La ministre des Pêches et des Océans devrait prendre brièvement la parole après le dîner lors de la deuxième journée du Sommet.

Pour obtenir des renseignements supplémentaires :
• Consultez la version anglaise ou française du rapport du Groupe d’experts sur l’industrie du homard des Maritimes;
• Consultez le rapport du Sommet sur le homard de l’Atlantique 2007.

Le Conseil canadien du homard a comme mission d'augmenter la valeur globale du homard canadien et la demande relative à ce produit. Établi en 2009, il réunit les intervenants de l'industrie canadienne du homard, y compris des pêcheurs, des expéditeurs de homard vivant, des transformateurs, des représentants des Premières Nations ainsi que les gouvernements fédéral et provinciaux, pour travailler à des projets au bénéfice de tous. Le Conseil se concentre notamment sur la qualité et la traçabilité du homard, une stratégie nationale de promotion du homard, les défis et possibilités pour ce qui est de l’accès aux marchés et les communications au sein de l’industrie. Grâce à l’appui gouvernemental et à des membres partout au Canada atlantique et au Québec, le Conseil canadien du homard est reconnu comme étant le porte-parole de l’industrie canadienne du homard.

L'Île-du-Prince-Édouard en images