FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard

Le 8 avril 2021

- Jacinthe Laforest

 

 

Le Village musical acadien à Abram-Village a tenu son assemblée générale annuelle le mercredi 31 mars, pour son exercice financier qui a pris  fin avec l’année civique 2020, le 31 décembre.  C’était l’occasion de revenir sur une année difficile, mais pas désas-treuse, du moins pour ce qui est de l’aspect purement financier.

 

«C’est grâce aux subventions que l’on s’en est sorti, mais écrire des demandes de financement, ce n’est pas la même chose qu’accueillir des visiteurs», a dit le président Marcel Bernard, après la lecture du rapport financier par la trésorière, Claudette Arsenault.  Ce rapport financier fait état d’un surplus pour l’exercice de 125 000 $, alors qu’à la même date en 2020, ce surplus était de 1000 $.  

 

La différence s’explique premièrement par les subventions qui ont totalisé 254 000 $ (50 000 $ en 2019).  Malgré une baisse des ventes, et un total des revenus de 321 000 $ (inférieurs au 345 000 $ de l’année précédente), les dépenses ont également été moindres, ce qui explique l’important surplus.  

 

La vente de nourriture a rapporté 228 000 $.  Ce poste budgétaire inclut 110 000 $ de ventes par la boulangerie (hausse de 10 %) et un montant de 86 000 $ associé au restaurant «Lobster Shack» à Mont-Carmel, restaurant fondé par Gilles Arsenault.

 

À la fin de l’année 2019, le conseil d’administration du Village musical acadien a décidé d’acheter les équipements du restaurant, pour 45 000 $, et de reprendre le restaurant à son compte, pour un bail de trois ans.  «Notre première saison au restaurant n’a pas été très bonne, à cause de la COVID-19.  On n’a pas fait d’argent du tout avec ça l’année passée», a admis Marcel Bernard en entrevue à la fin de la réunion.  

 

«Ce qu’on espérait, c’est que les revenus du restaurant ajoutés aux revenus du VMA nous permettraient d’embaucher un employé pour gérer tout ça.  Et à cause de la COVID, on ne sait pas si ça va aller dans ce sens-là», dit le président.  

 

Il réitère cependant que les gens qui gèrent l’ensemble immobilier de l’autre côté de la route (autrefois le Village des Pionniers) sont heureux que leurs locataires aient un service de restauration tout près de leur logement.  

 

Saison 2021?

 

La saison 2021 s’annonce un peu trop semblable à la saison 2020.  Par contre, il y aura une programmation.  Un souper théâtre trois fois par semaine, des spectacles de musique dans la grange à Ti-Manuel quatre après-midi par semaine.  Il y aura également une journée des aînés.  

 

Le souper-théâtre mettra en vedette Louise Arsenault, son fils Jonathan, Dawson Arsenault, Keelin Wedge, et Shane Arsenault, ainsi que les auteurs Albert Arsenault et Hélène Bergeron.  La Cuisine à Mémé, présentée avec un certain succès au VMA en 2019, sera plutôt présentée à la salle paroissiale de Mont-Carmel, à l’initiative de Paul D. Gallant.  

 

Le terrain de camping sera aussi relativement fréquenté, avec des propriétaires de véhicules récréatifs qui ont indiqué leur intention de camper tous les deux week-ends.  

 

Association d’artistes?

 

À la toute fin de la réunion annuelle, Marcel Bernard a ouvert la discussion sur une éventuelle association d’artistes qui serait, dit-il, avantageuse à la fois pour le VMA et pour les artistes.  «J’ai trouvé qu’on avait parlé de ça au conseil en 2013, et je pensais  que c’était le bon temps de mettre quelque chose comme ça sur pied».

 

Par les questions des membres présents : «Comment ça pourrait marcher?»; «Est-ce que ce serait un sous-comité du VMA?»; «Est-ce que ce serait les artistes qui gèreraient ça?», on pouvait comprendre que ce sujet n’avait fait l’objet d’aucune discussion au préalable.  La discussion a duré plusieurs minutes sans qu’aucune information claire n’ait été échangée.  Cependant, il a été décidé que les artistes seraient consultés.  

 

Au chapitre des élections, les membres du conseil pour la prochaine année sont les suivants : Marcel Bernard, Rémi Arsenault, Jeannette Blaquière, Claudette Arsenault, Nancy Smith, Paula Arsenault, Louise Arsenault et Melva Gallant. 

 

Les élections à l’exécutif se feront en interne dans une réunion prochaine.  

L'Île-du-Prince-Édouard en images