FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le 11 avril 2019
Jean-Pierre Dubé (Francopresse)

À l’aube des élections provinciales du 23 avril, les Acadiens et francophones de l’Île-du-Prince-Édouard sont prêts à collaborer avec tous les partis.  Un vent de changement pourrait porter le Parti vert au pouvoir et faire remplacer le système de vote uninominal à un tour par un scrutin proportionnel.  Pour la Société Saint-Thomas-d’Aquin, l’essentiel, lors de cette campagne potentiellement historique, est un électorat et des politiciens bien informés.

Le 4 avril 2019
Ericka Muzzo

La date du 23 avril est à encercler dans le calendrier des Prince-Édouardiens. C’est le jour où ils seront appelés à voter pour le parti qui formera le prochain gouvernement, mais aussi pour ou contre une réforme du système de vote. Une décision pour laquelle certains estiment toujours manquer d’information.  Dans les communautés rurales, les inquiétudes sont bien présentes. Plusieurs résidents craignent que leur voix soit moins entendue, si le système de représentation proportionnelle mixte (RPM) l’emporte au scrutin du 23 avril.   L’une des raisons est que la carte des circonscriptions serait revue, leur nombre passant de 27 à 18. Cela signifie que certaines circonscriptions verraient leur taille augmenter de 50 %. 

Le 2 avril 2019
- Par Ericka Muzzo

La rumeur d’une élection provinciale devancée planait depuis un certain temps déjà. Elle a été confirmée le mardi 26 mars dernier. Le chef du Parti libéral, Wade MacLauchlan, en a fait l’annonce lors de l’assemblée d’investiture d’un candidat de son parti à Charlottetown. Cela laisse donc 28 jours aux quatre partis pour présenter leurs plateformes électorales et faire campagne auprès des votants. À l’Î.-P.-É., la période électorale doit impérativement se situer entre 26 et 32 jours. Normalement, les élections provinciales auraient dû avoir lieu le premier lundi d’octobre 2019. Elles auraient toutefois chevauché la période des élections fédérales, prévues pour le lundi 21 octobre 2019. Le premier ministre sortant a dû choisir une autre date, qui sera celle du 23 avril 2019. 

Le 26 mars 2019

- Par Jacinthe Laforest

«Investir dans la classe moyenne».  C’est le titre du quatrième budget de Bill Morneau, et le dernier avant les élections d’octobre.  On ne peut pas reprocher au ministre des Finances du Canada de changer d’idée souvent.  «Nos investissements dans la classe moyenne remontent au premier jour de notre mandat... et nous avons continué sur cette lancée depuis ce jour», a indiqué le ministre dans le discours budgétaire. La «classe moyenne» en termes généraux, inclut toutes les familles qui gagnent entre 75 % et 150 % du revenu du médian dans une société donnée.  C’est du moins la définition qu’en donne l’OCDE (l’Organisation de coopération et de développement économique).  Mais c’est plus complexe que cela, car un même revenu ne signifie pas la même «richesse», pour une famille de cinq personnes que pour un individu. 

Le 6 mars 2019
- Par Jacinthe Laforest

«Pendant notre réunion du 25 février, nous avons accueilli trois nouveaux membres et nous avions aussi accueilli de nouveaux membres à l’automne 2018.  Notre comité s’est beaucoup renouvelé dans la dernière année.  Nous avons des Acadiens de l’Île, des francophones issus de l’immigration et d’autres provinces canadiennes, comme moi, et des francophiles.  Nous sommes très représentatifs de la nouvelle francophonie de l’Île», soutient la présidente Jacinthe Lemire dont le second mandat de trois ans prendra fin en décembre prochain. 

Le 6 février 2019
La révision du système d’assurance emploi promise par le gouvernement fédéral se fait toujours attendre, alors que le mandat du premier ministre Trudeau tire à sa fin.  D’après le Commissaire de l’assurance emploi du Canada, Pierre Laliberté, les travailleurs devront patienter encore au moins un an pour que des modifications soient apportées. Un forum était organisé le mardi 29 janvier dernier par la branche prince-édouardienne du Syndicat canadien de la fonction publique (CUPE), afin de discuter et de dénoncer le système d’assurance emploi à deux vitesses qui a préséance à l’Île depuis 2014.

Le 6 février 2019

Walmart Canada a présenté le 23 janvier sa Charte sur le plastique qui consiste en un engagement progressif visant à réduire les déchets de plastique de tous ses secteurs d’activités.  L’annonce s’inscrit dans la foulée de l’engagement que Walmart Inc. a pris en 2016 d’avoir des emballages recyclables à 100 % pour ses marques maison d’ici 2025.

L'Île-du-Prince-Édouard en images