Actualités
05 mai 2021 Par Jacinthe Laforest
Alfred Arsenault, Imelda Arsenault et Craig Noonan, respectivement directeur général, présidente et chef des opérations à Évangéline-Central sont prêts à avancer.

Les membres de la Caisse populaire Évangéline-Central ont voté en faveur du projet de fusion avec trois autres Credit Unions de l’Île-du-Prince-Édouard.  Le résultat a été annoncé lors d’une assemblée spéciale le 28 avril à Abram-Village.  Les quatre institutions fondatrices de la nouvelle entité ont annoncé des résultats positifs lors d’assemblées de leurs membres.  

«C’est maintenant que le travail commence.  Les prochaines étapes sont de trouver et d’adopter un nouveau nom, et d’établir le processus d’embauche d’un directeur général.  On a commencé à explorer, mais on ne pouvait pas avancer beaucoup plus loin sans savoir si la fusion serait acceptée», a confirmé Alfred Arsenault, actuellement directeur général de la Caisse populaire Évangéline-Central.  

Un total de 379 membres d’Évangéline-Central a voté en succursale du 14 au 28 avril, incluant la période de vote au début de la réunion spéciale.  311 membres ont voté en faveur, 68 contre, et 3 bulletins ont été rejetés.  

À la Caisse populaire de Malpèque Bay, à Kensington, le directeur général Marc LeClair confirme que de leur côté, environ 300 membres ont voté.  «Il y avait des votes contre la fusion, mais on a aisément eu les deux tiers des votes en faveur.  Lorsque nous avons tenu nos rencontres d’information, nos membres ont compris que nous faisions cela pour eux et pour rester compétitifs», dit Marc LeClair.  

Les 4 caisses fondatrices, Évangéline-Central, Malpèque Bay, Tignish et Provincial, vont en effet créer une méga caisse de 35 000 membres et au-delà d’un milliard de dollars en actif dans l’espoir de rester compétitif.  

«Ce sont les jeunes qui sont plus attirés par les nouveaux produits, des produits qui n’existent même pas encore.  Et la concurrence est très féroce et très diversifiée.  Les produits financiers se multiplient.  La fusion va nous aider à offrir de meilleurs services, à meilleur prix pour nos membres», dit Marc LeClair.  

Son homologue à la Caisse populaire Évangéline-Central, Alfred Arsenault, confirme que la fusion va ouvrir de nouvelles possibilités et opportunités pour les membres. 

La nouvelle caisse populaire disposera d’un réseau de 10 succursales à travers l’Île-du-Prince-Édouard, renforçant l’accès aux services bancaires en ligne et mobiles, introduisant des produits et services bancaires nouveaux et améliorés pour les individus et les entreprises locales, et offrant un meilleur accès à une expertise spécialisée.

«Notre fusion se fonde sur notre tradition d’une culture coopérative forte à l’Î.-P.-É. pour fournir aux communautés un investissement et un appui continus qui rendent nos communautés plus solides pour tous», a indiqué Imelda Arsenault, présidente de la Caisse Évangéline Central, qui sera membre du futur conseil de 12 membres.  

Selon le plan de fusion, la nouvelle institution devrait ouvrir le 1er octobre 2021. 

 

Les membres et employés présents à l’assemblée spéciale du 28 avril étaient répartis de manière à respecter les distances.

 

Abonnez-vous à La Voix acadienne pour recevoir votre copie électronique ou la version papier

Actualités