Actualités
13 avril 2021 Par Marine Ernoult
Heather Morrison, médecin hygiéniste en chef de l'Î.-P.-É.

Il n’y a pas de nouveau cas de la COVID-19 à l’Île-du-Prince-Édouard, selon Heather Morrison. La province compte 6 cas actifs, 165 depuis le début de la pandémie. 

Lors de son point hebdomadaire, mardi 13 avril 2021, la médecin hygiéniste en chef explique avoir des «inquiétudes» au sujet de l’ouverture de la bulle de voyage Atlantique, lundi prochain le 19. Au vu du nombre croissant de cas de COVID-19 dans tout le pays, avec la présence de plus en plus forte de variants, Dennis King émet aussi des doutes. 

Selon le premier ministre provincial, une ouverture dans moins d’une semaine semble «précaire». «Le paysage est très différent aujourd’hui de ce qu’il était il y a quatre semaines, la situation est difficile, les choses ne vont pas comme nous le souhaitons», déclare Dennis King, loin de l’optimisme affiché à la mi-mars. 

Dans le même temps, son homologue de Nouvelle-Écosse, Iain Rankin, a lui aussi averti qu’il comptait repousser l’ouverture des frontières provinciales jusqu’en mai. Aucune décision formelle n’a encore été prise par les premiers ministres des quatre provinces qui doivent se réunir plus tard dans l’après-midi pour statuer définitivement sur le sort de la bulle. Le délai sera vraisemblablement de deux à trois semaines, selon Dennis King, qui explique aussi que l’idée d’une mini-bulle avec la Nouvelle-Écosse est trop complexe à mettre en place. 

Actuellement, le Nouveau-Brunswick compte 145 cas actifs. Il y en a 46 en Nouvelle-Écosse. L’Île-du-Prince-Édouard en compte six et Terre-Neuve-et-Labrador en affiche 10.

A l’Île, la vaccination se poursuit. En date du 7 avril, 22 696 personnes ont reçu au moins une dose. Les personnes qui viennent dans la province pour longtemps, comme les étudiants ou les résidents saisonniers, pourront se faire vacciner ici s’ils le souhaitent. 

Par contre, aucun assouplissement des mesures sanitaires n’est prévu à court terme pour les personnes vaccinées. Il faut que le nombre total d’Insulaire ayant reçu une dose soit plus élevé pour permettre des exemptions à l’auto-isolement de deux semaines pour celles et ceux qui sont immunisés; et aussi en savoir plus sur la transmission asymptomatique des personnes vaccinées, selon Heather Morrison.

La vaccination continue d’être ouverte à de plus en plus de groupes. Les personnes avec des problèmes de santé et plus à risque, entre 16 et 39 ans, peuvent maintenant prendre rendez-vous. Les membres de leur foyer peuvent se faire vacciner en même temps si ce n’est pas déjà fait. 

Aussi, pour les Insulaires qui doivent partir en voyage en urgence pour des raisons essentielles, comme des funérailles, la médecin hygiéniste en chef explique que la province fait son possible pour les vacciner rapidement.

Abonnez-vous à La Voix acadienne pour recevoir votre copie électronique ou la version papier

Actualités