FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard

Le 16 février 2021

 

Il n’y a pas de nouveau cas de COVID-19 à l’Île-du-Prince-Édouard, mardi 16 février. L’Île compte toujours deux cas actifs, sur un total de 114 depuis le début de la pandémie. 

 

L’un de ces cas a le variant B.1.1.7 du coronavirus (appelé aussi «variant britannique»), qui est plus contagieux. La personne est en isolement chez elle et n’a pas eu de contact avec d’autres. La province a testé par précaution les passagers de l’avion avec lequel cette personne est revenue à l’Île, le personnel de l’aéroport et celui du centre de test. Tout le monde est négatif. 

 

Les statistiques de la pandémie sont en baisse au pays, observe Heather Morrison, mais cela ne signifie pas qu’il faut baisser la garde trop rapidement, notamment à cause des variants. La médecin hygiéniste en chef explique que l’apparition de variants du coronavirus est «normale», mais que certains sont inquiétants car ils se propagent plus vite et peuvent remplacer la souche de base dans une population, accroître le nombre de cas et donc le nombre de décès.

 

Au sujet des vaccins, 10 610 doses ont été administrées à l’Île, dont 4 900 secondes doses. L’objectif est de vacciner 75-80% de la population, on devait être à 10-12% fin mars. La province continue de recevoir des livraisons de vaccins, mais certaines doses sont déviées par le gouvernement fédéral vers les Territoires en raison des défis spécifiques auxquels ils font face. 700 doses du vaccin Moderna qui étaient prévues pour l’Île sont ainsi parties plutôt vers le Nord. 

 

L’Île va par contre recevoir un peu plus de vaccin Pfizer prochainement, et on s’attend à ce que le vaccin d’Astra Zeneca soit validé bientôt. Les conditions de stockage de ce dernier sont plus simples que pour les modèles Pfizer et Moderna. 

 

De son côté, Marion Dowling explique qu’une plateforme en ligne pour prendre rendez-vous pour la vaccination va être prochaine mise en place. Certains travailleurs essentiels pourront se faire vacciner à partir de mars. 

 

Les mesures sanitaires resteront en place jusqu’à ce qu’on en “sache plus sur l’impact du vaccin sur la transmission asymptomatique », prévient Heather Morrison. 

 

À noter que les mesures de quarantaine fédérale pour les arrivées par avion se durcissent à partir du 22 février, avec notamment un séjour de trois jours à l’hôtel obligatoire à proximité de l’aéroport d’arrivée. Les détails sont sur le site canada.ca.

L'Île-du-Prince-Édouard en images