FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard

Le 23 juillet 2019

- Par Pénélope Leblanc

Jeanette Arsenault a reçu la médaille de l'Ordre de l’Île-duPrince-Édouard pour son implication volontaire au sein de la communauté depuis de nombreuses décennies. (Photo : P.L.) 

 

L’entrepreneure et la bénévole dévouée Jeannette Arsenault a appris qu’elle était l’une des trois récipiendaires de la médaille de l’Ordre de l’Île-du-Prince-Édouard le 28 juin 2019. 

 

Dans la province, la médaille de l’Ordre de l’Île-du-Prince-Édouard est la plus haute distinction qu’un citoyen peut recevoir.  C’est une façon de reconnaître les individus qui se démarquent par leur implication personnelle et par leur leadership dans les sphères sociale, économique et culturelle. 

 

Ce sont donc Jeannette Arsenault, Leo Broderick et Dre Najmul H. Christi, qui ont été choisis parmi un total de 46 insulaires ayant été mis en candidature cette année.  Les insignes de l’Ordre seront officiellement remis par la lieutenante-gouverneure, Antoinette Perry à la Maison du gouvernement à Charlottetown. Cette cérémonie spéciale d’investiture aura lieu en septembre prochain. 

 

Une entrepreneure généreuse, humble et travaillante 

 

Jeannette Arsenault est la cofondatrice et cogérante de l’entreprise touristique Shop & Play (auparavant Cavendish Figurines), la plus grande boutique de souvenirs du Canada atlantique.  C’est justement son associé, Don Maxfield qui a fait les démarches pour sélectionner Jeannette à l’Ordre de l’Île-du-Prince-Édouard. 

 

Ce n’est pas la première fois que la contribution de Jeannette est reconnue.  En 2002, elle a été la première Insulaire à être nommée l’une des Canadiennes les plus influentes par le Réseau des femmes exécutives.  En 2013, elle a reçu la Médaille du jubilé de la reine. Plus récemment, elle a reçu la médaille du Sénat pour le 150e anniversaire du Canada en 2017.  Finalement, Jeannette Arsenault a reçu le Prix de l’Entrepreneure distinguée de la Chambre de commerce acadienne et francophone l’an dernier. 

 

En plus de s’impliquer au sein d’organismes locaux, provinciaux et fédéraux comme le Comité consultatif indépendant sur les nominations au Sénat, Jeannette fait du mentorat auprès de nouveaux entrepreneurs.  Elle a notamment aidé de nouveaux arrivants dans leurs démarches. Tout ce que Jeannette fait, elle le fait bénévolement et de bon cœur. 

 

Depuis 1976, Mme Arsenault s’est impliquée auprès de plus d’une quarantaine de comités.  Elle en était même régulièrement à la tête, ce qui demande beaucoup de temps personnel. Par exemple, elle était directrice de Tourisme Île-du-Prince-Édouard, de l’Alliance touristique acadienne et francophone et de bien d’autres organismes. 

 

Malgré qu’elle ne s’implique pas dans l’optique d’être reconnue, Jeannette Arsenault était touchée lorsqu’elle a appris qu’elle recevait la médaille de l’Ordre de l’I.-P.-É. «J’étais juste sans mot!», se commémore-t-elle.  

 

Les conseils d’une femme d’expérience

 

Jeannette Arsenault a toujours su qu’elle se lancerait en affaires.  «J’ai été élevée dans une famille de 10 enfants à Abram-Village et ma mère a toujours dit qu’on pouvait faire n’importe quoi lorsqu’on donnait notre 100 %.  Elle ne faisait pas de distinction entre les gars et les filles dans la famille, c’était tout le monde pareil pour elle!», explique Jeannette. 

 

Avant de se lancer en «business», Mme Arsenault conseille à tous les futurs entrepreneurs de s’impliquer bénévolement dans n’importe quel organisme.  «C’est une excellente pratique pour apprendre à gérer des budgets minimes et pour apprendre à négocier», explique-t-elle. Cette méthode est aussi une belle façon de s’impliquer dans la communauté.

 

Jeannette prévient tout de même les entrepreneurs qu’il faut se donner corps et âme pour réussir en affaires.  «C’est clair que les premières années ça prend toute la place dans ta vie», avertit-elle. C’est la raison pour laquelle il faut être passionné.

L'Île-du-Prince-Édouard en images