FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le 15 août 2018

Le comité organisateur des Jeux de l’Acadie 50 + 2018.  1re rangée, de gauche à droite : Norma Sonier, vice-présidente, Volets; Maria Bernard, présidente; Darlene Arsenault, secrétaire; Claudette Gallant, chef des Services aux participants; Ann Arsenault, chef du Protocole et représentante de la communauté incorporée d’Abram-Village.  2e rangée : Claude Blaquière, chef de la promotion et publicité; Alfred Arsenault, vice-président, Services; Robert Frenette, représentant du Comité de direction des JA 50+; Donnie Arsenault, trésorier et représentant de la communauté incorporée de Wellington; et Nick Arsenault, directeur-général du CSCÉ et responsable de la coordination.  (Photo : Gracieuseté)

Les délais se resserrent pour le comité organisateur des Jeux de l’Acadie 50+, qui s’affaire depuis près de deux ans à mettre sur pied ce grand événement qui rassemblera des aînés de plusieurs provinces.

Les huit membres du comité ont travaillé plusieurs heures chaque semaine de l’été pour boucler la boucle et récolter les dernières inscriptions, avec l’aide du Conseil scolaire-communautaire Évangéline (CSCÉ). 

« J’ai un conseil qui est très dynamique.  Ils se donnent corps et âme dans l’organisation », affirme Maria Bernard, présidente du comité organisateur. 

Jusqu’ici, le comité a recueilli plus de 100 inscriptions.  Un grand nombre de participants viendront du Québec et des Maritimes.  Au total, le comité s’attend à accueillir 300 personnes qui amèneront des revenus de 100 000 $ à la région Évangéline et à Summerside.

Pour le moment, tous les lieux d’hébergement de la région Évangéline sont déjà réservés, fait savoir Mme Bernard, ravie de la popularité des Jeux.  Elle rappelle que les inscriptions tirent à leur fin

« C’est très important que les gens s’inscrivent le plus tôt possible, parce que ça nous permet de voir si on doit annuler des activités et avertir les gens qui s’y étaient inscrits, mais aussi de connaître le nombre de tables dont on aura besoin pour les jeux », indique la présidente.

La date limite pour les inscriptions est le 22 août. 

Logistique et gymnastique

Pour le reste de l’organisation, tout va comme sur des roulettes.

Le comité vient tout juste de recevoir les médailles qui seront remises aux champions des jeux, un total de 97 médailles d’or, d’argent et de bronze, dont le logo a été dessiné par l’artiste et journaliste Jacinthe Laforest.

En ce qui concerne les activités, c’est le dernier « sprint » pour confirmer les artistes qui se produiront lors de la soirée d’ouverture, de fermeture et lors du banquet du samedi soir.  « C’est beaucoup de choses à organiser, toutes les activités, le repas du banquet, les cérémonies avec les dignitaires...  Chaque membre du comité a un gros dossier », fait savoir Nick Arsenault, directeur du CSCÉ, l’organisme qui agit comme quartier général pour les Jeux de l’Acadie 50+.

Heureusement, le comité des Jeux de l’Acadie 50+ et le CSCÉ pourront compter sur l’appui de la communauté.

Ils ont déjà recruté plus de 100 bénévoles qui assureront le bon déroulement des activités sportives, culturelles, de bien-être et autres. 

Côté sécurité et premiers soins, les pompiers volontaires de la caserne de Wellington ont gentiment accepté d’assurer la surveillance des sites des Jeux, soit le Village musical acadien, la salle paroissiale de Mont-Carmel et les salles de billard et de quilles à Summerside. 

C’est la première fois que l’Île-du-Prince-Édouard accueille ces jeux d’été, qui se déroulent habituellement au Nouveau-Brunswick tous les deux ans. 

« Certains participants ont déjà commencé à se préparer pour les compétitions.  Ils jouent au pickleball et font leur course, pour se pratiquer », dit avec le sourire Maria Bernard.

Les Jeux permettront de faire plusieurs legs à la communauté.  Par exemple, un terrain de pickleball sera inauguré le 22 août à l’école Évangéline.  Maria Bernard assure également que les nombreux jeux achetés resteront dans la communauté et pourront être utilisés par les organismes après la clôture des Jeux. 




Le logo des Jeux de l’Acadie 50+ a été dessiné par la journaliste et artiste Jacinthe Laforest. Il représente le drapeau acadien, le Pont de la Confédération, la plage et la terre de l’Î.-P.-É.  (Photo : Catherine Paquette)

- Par Catherine Paquette 
Banner

L'Île-du-Prince-Édouard en images