Le 15 janvier 2014
Pendant ses publications pour l’année 2014, La Voix acadienne va proposer chaque semaine une petite chronique intéressante qui va venir affirmer le fait qu’il y avait une présence acadienne importante à l’Île-du-Prince-Édouard en 1864. 

Le 27 novembre 2013
La Société internationale Veritas Acadie (SIVA) a célébré le lancement de la deuxième édition de Veritas Acadie le 23 novembre dernier à Québec. La revue compte 144 pages et contient des articles entre autres sur l’internement d’Acadiens déportés en Angleterre (de l’auteur britannique Richard Holledge), sur des religieuses déportées de Louisbourg (Sœur Edwige Godin c.n.d.), sur les Filles du Roy dont une a élu domicile à Port-Royal (Irène Belleau), sur les fondements du mouvement coopératif acadien (Melvin Doiron) avec un In Memoriam à Martin Légère de Caraquet. 

Le mercredi 13 novembre 2013

La Belle-Alliance a lancé récemment l’histoire illustrée des Acadiens de Summerside. Il s’agit de la première étude d’une communauté acadienne en milieu urbain à l’Île-du-Prince-Édouard.  Documenté et rédigé par l’historien bien connu Georges Arsenault, et traduit en anglais par Dr. Sally Ross, historienne de la Nouvelle-Écosse, ce livre bilingue de 221 pages couvre plus de 150 ans de présence acadienne à Summerside.

L’auteur examine les différents aspects de la communauté acadienne telle qu’elle a évolué au fil des ans, y compris les contributions à la vie économique et culturelle de la ville. 

article genealogie
Le quatrième volume de la série de livres sur les généalogies des familles acadiennes, de l'auteur et généalogiste Jean Bernard, portera sur les Gallant. Il sera lancé le 18 juillet prochain, à 19 h, au Musée acadien de l'Île-du-Prince-Édouard, à Miscouche.

L'Île-du-Prince-Édouard en images