FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le 15 janvier 2014
Pendant ses publications pour l’année 2014, La Voix acadienne va proposer chaque semaine une petite chronique intéressante qui va venir affirmer le fait qu’il y avait une présence acadienne importante à l’Île-du-Prince-Édouard en 1864. 

Le généalogiste Jean Bernard, qui a initié ce projet, va soumettre chaque semaine, (dans la mesure du possible) le nom d’un Acadien né en 1864, à la date même de la parution du journal. 

Donc, par exemple, la date de naissance de l’Acadienne Philomène Doucet était le 8 janvier 1864 et c’est sa généalogie qui a paru dans l’édition du journal du 8 janvier 2014.  

Chaque semaine, le public en général pourra voir la généalogie complète du bébé en vedette sur le site Web de La Voix acadienne en format PDF.  La Voix acadienne encourage les gens à conserver ces documents.

«Pour moi, je ne voulais absolument pas qu’on perde de vue l’importante présence acadienne qu’il y avait en 1864», a mentionné M. Bernard qui ressentait qu’il n’y avait pas eu assez de projets acadiens approuvés lors des sélections pour les projets Î.-P.-É. 2014. 

«J’ai trouvé que dans mes recherches, j’avais suffisamment de dates de naissance ou de baptême pour publier une généalogie chaque semaine.  Donc, j’ai proposé ce projet que je trouvais intéressant.»

Les naissances que le généalogiste a retrouvées, tirées de ses nombreuses recherches au fil des ans, sont bien réparties dans les nombreuses régions acadiennes de la province et au moins 19 différents noms de famille seront utilisés.  Chaque semaine, un petit texte va présenter l’Acadien(ne) vedette afin de mieux comprendre l’individu en question.  

Autres projets historiques pour 2014

Jean Bernard invite les gens à s’ajouter à sa page Facebook où il entame un autre projet des dates de naissance.  Tous les jours pendant l’année 2014, il va soumettre une liste d’Acadien(ne)s qui sont nés à cette date (période du 19e siècle en général).  Et donc, les gens d’aujourd’hui pourront voir quels descendants partagent la même date de naissance, entre autres.  

«C’est fascinant de voir l’évolution des noms à travers des années», a mentionné M. Bernard.  «Souvent, avec le vieux calendrier religieux, les parents nommaient leurs bébés par rapport à la fête d’un saint.  C’est quelque chose qu’on peut identifier en examinant les noms et les dates de naissance.»  

Et pendant l’année 2014, pour célébrer le 150e anniversaire des premières réunions pour l’éventuelle confédération du pays, Jean Bernard va faire l’arbre généalogique de tous les enfants Acadiens qui sont nés en 1864. 

«L’une des raisons qui me poussent à réaliser ces projets c’est pour démontrer qu’il ne faut pas nécessairement se faire payer pour créer de belles choses», a-t-il conclu.   

Il déposera probablement ce dernier projet aux archives des centres qui s’intéressent à la valeur de l’histoire acadienne.

 
Jean Bernard est fier de pouvoir contribuer une chronique à La Voix acadienne qui reconnaît les Acadiens nés en 1864.

Par Nick Arsenault

L'Île-du-Prince-Édouard en images