Le 8 avril 2016

Entourant Melva et Alfred Cormier, on voit quelques-uns de leurs enfants.  De gauche à droite, Sylvain, Una, Eileen, Mae, Roseline, Norma et Della.  René et Alfred junior sont au dernier rang.


L’année 2014 marquait le 70e anniversaire de la Bataille de Normandie, qui a débuté le 6 juin 1944 et qui s’est poursuivie jusqu’au 19 août de cette même année, dans un effort pour libérer la France de l’oppression allemande.  

Pour souligner cet anniversaire, en 2014, la France, en collaboration avec Anciens combattants Canada, a lancé un appel pour identifier les anciens combattants du Canada qui étaient encore vivants et qui avaient pris part à cette importante bataille, dans le but de leur accorder la Légion d’honneur, une très haute distinction de la France.  

«À l’Île-du-Prince-Édouard, 13 anciens combattants ont répondu à cet appel, et ils ont reçu leur médaille par la poste.  Selon moi, ce n’était pas suffisant de les envoyer par la poste.  J’en ai discuté avec des gens et nous avons convenu de faire une réception de reconnaissance ici, à la maison du lieutenant-gouverneur, pour honorer publiquement ces personnes», a indiqué le président du Commandement de la Légion pour l’Î.-P.-É. et les Îles-de-la-Madeleine, John Yeo.  

Sur les 13 récipiendaires de l’Île, trois sont malheureusement décédés depuis et d’autres n’ont pas pu se présenter à la réception du mercredi 30 mars, pour des raisons de santé et d’autres.  

Parmi les anciens combattants présents, il y avait Alfred Cormier, qui habite maintenant dans la région de Rustico.  Alfred, qui aura 98 ans cet été, a joint les rangs de l’armée en 1941, dans le régiment connu comme The Black Watch (Royal Highland Regiment of Canada).  Puis, il est parti en Angleterre avec le North Nova Highlanders pour poursuivre son entraînement et prendre part au débarquement de juin 1944.  «Nous avons débarqué sur les plages et nous avons avancé, presque sans arrêt, en traversant la Belgique et la Hollande.  Nous nous sommes rendus jusqu’à la Forêt noire, en Allemagne», a raconté M. Cormier, qui se souvient encore de ces jours marquants.  

«Je me souviens de beaucoup de choses, mais pas de tout», avoue-t-il.  Même pour l’intérêt de sa famille, il n’a jamais beaucoup parlé de ces batailles d’outre-mer et de sa vie de soldat.  «Il n’a jamais aimé parler de cela», ont dit ses filles.  

Après la guerre, il est revenu au Canada en 1945 et dès 1946, il était de retour à l’Île-du-Prince-Édouard, où il s’est marié avec Melva, une jeune femme qui venait également de la région Évangéline.  

«Cela fera 70 ans en octobre prochain que nous serons mariés.  Nous avons eu 14 enfants, deux sont morts et les autres vivent tous très proches de nous.  Nous avons 30 petits enfants et 45 arrière-petits-enfants.  Nous sommes comblés», a indiqué Melva.  

Lors de la réception à la résidence du lieutenant-gouverneur, Alfred Cormier était, évidemment, accompagné de sa femme, mais aussi de plusieurs fils et filles.  Il y avait entre autres Sylvain, Una, Eileen, Mae, Roseline, Norma, Della, René, et Alfred junior.

«Nous voulions être ici parce nous sommes fiers de notre père, et je pense qu’il est fier de recevoir cet honneur aussi», a indiqué Della Cormier-Smith, résumant le sentiment de ses frères et sœurs.  

Alfred et Melva ont acheté une ferme à Wheathly River en 1954, pour y faire vivre leur future grande famille.  «Nous avions un troupeau de vaches Holstein, nous avions beaucoup de terre et dans ce temps-là, ça coûtait seulement 2,50 $ environ, pour louer un acre de terre.  Alors, je faisais pousser beaucoup de foin et de grain.  Puis, en 1973, j’ai vendu mon quota et mes vaches pour faire autre chose.»

Les gens qui connaissent Alfred assurent qu’il avait coutume de collectionner les vieux outils et de participer aux marchés aux puces locaux.  

Parmi les autres récipiendaires de la Médaille de la Légion d’honneur, il y a David (Dick) Carson, Emard Court, Therin Ellis, Lloyd Gates, Keir MacDonald, Miles Matheson, George Wall et Clarence Arsenault.


John Yeo, président du Commandement de la Légion pour l’Île-du-Prince-Édouard et les Îles-de-la-Madeleine, Alfred Cormier, H. Frank Lewis et Stephen Gallant, premier vice-président du Commandement provincial de la Légion.


Melva et Alfred Cormier ont profité de leur visite chez le lieutenant-gouverneur pour se faire photographier sur son sofa.

- Par Jacinthe Laforest
Banner

L'Île-du-Prince-Édouard en images