FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le 7 septembre 2018


Les écoles Saint-Augustin École-sur-Mer, Évangéline et La-Belle-Cloche auront une nouvelle équipe de direction dès la rentrée scolaire.  Les visages de ces nouvelles venues sont toutefois bien connus des élèves, puisqu’elles y évoluent toutes depuis plusieurs années en tant qu’enseignantes ou directrices. 

École Saint-Augustin

À l’école Saint-Augustin, Rachelle Gauthier fait un retour après avoir obtenu son doctorat en éducation.  La passionnée s’était absentée l’an dernier pour poursuivre son travail de recherche sur le développement identitaire dans les écoles francophones de l’île.  Elle a développé le concept de « l’interstice », pour parler des jeunes qui ne se jugent ni entièrement francophones, ni entièrement anglophones. 

« Mme Gauthier a terminé son doctorat à l’Université de Moncton, elle a étudié le milieu minoritaire et elle est très excitée de mettre ses apprentissages en pratique », a souligné Anne Bernard-Bourgeois, directrice générale de la CSLF.  Mme Gauthier avait dirigé l’école Saint-Augustin pendant 12 ans avant de s’absenter pour poursuivre ses études.

Julie Gagnon, qui a occupé le poste de directrice de l’école Saint-Augustin au cours de la dernière année, assure maintenant la direction de l’instruction à La Commission scolaire de langue française. 

École-sur-Mer

Du côté de l’École-sur-Mer, c’est l’enseignante Karen LeBlanc qui assurera la direction en remplacement de Justine Roy, qui fait un retour aux études.  Karen LeBlanc était enseignante de mathématiques à l’école François-Buote et a enseigné pendant plus de 10 ans. 

« Je vois déjà comment mes années d’expérience en enseignement peuvent me servir pour être une bonne directrice.  En enseignement, j’avais une bonne influence sur l’apprentissage des élèves, et je veux voir comment je peux avoir un impact en étant à la direction et en ayant la chance de faire des changements à plus grande échelle », affirme Karen LeBlanc, qui se dit prête pour le défi. 

Elle a déjà été directrice adjointe par intérim à plusieurs reprises en plus d’avoir terminé récemment une maîtrise en éducation à l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard. 

Cette année, elle devra piloter le dossier de l’agrandissement de l’école, qui est toujours à l’étape de planification et pour lequel le gouvernement a annoncé un investissement de 5 millions de $. 

École Évangéline et La-Belle-Cloche

À l’école Évangéline, c’est l’enseignante Dominique Morency qui sera l’adjointe à la directrice Paulette LeBlanc. 

À l’école La-Belle-Cloche, l’enseignante Nathalie Leclerc entrera en poste en décembre pour assurer les fonctions de direction adjointe, aux côtés de Marise Chapman

Message de la CSLF 

«Les commissaires et les employés de la CSLF sont très heureux d’accueillir les 1 000 élèves et leurs parents en cette 29e année de notre existence.  La qualité de notre instruction,  notre richesse culturelle, notre gouvernance parentale et notre engagement communautaire font de la CSLF et de nos six écoles d’excellents partenaires dans l’éducation des enfants, leaders de demain,  et les chefs de file dans la vitalité de nos communautés», indique Emile Gallant, président de la CSLF. 


Karen LeBlanc s’installe dans son bureau de l’École-sur-Mer avant la rentrée. Elle se dit prête pour ce défi et est convaincue qu’elle aura un impact positif sur la réussite des élèves, compte tenu de ses expériences variées en enseignement.  (Photo : C.P.)

- Par Catherine Paquette
Banner

L'Île-du-Prince-Édouard en images