FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le 18 avril 2018

Le dimanche 15 avril, des membres du personnel de l’école La-Belle-Cloche étaient au Pavillon de l’Est pour prendre possession des lieux et préparer leurs salles de classe.  Le centre de la petite enfance, Le Château des étoiles, a ouvert ses portes le mardi 17 avril et les élèves entreront à l’école le jeudi 19 avril.  La directrice, Marise Chapman, profite de l’espace neuf et spacieux.

Il est prévu que les élèves de l’école La-Belle-Cloche entreront dans leur nouvelle maison le jeudi 19 avril.  Depuis plusieurs jours déjà, le personnel scolaire, préscolaire et communautaire, et le personnel de soutien, sont sur la ligne de front pour que tout soit prêt à accueillir les élèves. 

Les préparatifs se font dans la bonne humeur générale, chacun étant conscient de l’importance de ce déménagement pour la communauté. 

La directrice de l’école, Marise Chapman, était à l’école le dimanche 15 avril pour superviser, aider et profiter pleinement de ce moment de «Grand Dérangement» qui ne surviendra qu’une fois. 

«Nous sommes très contents de nos espaces.  Notre comité de planification et de construction a fait un excellent travail.  Nous avons planifié chaque espace avec soin pour en tirer le maximum et les architectes nous ont écoutés et ont vraiment travaillé avec nous.  Nous avons très hâte d’accueillir les élèves et de voir leurs expressions», a insisté la directrice. 

Décrire des espaces de cette ampleur est difficile!  Le centre de la petite enfance Le Château des étoiles, est presque un château, si on le compare à la classe mobile qui servait de salle de classe à l’autre location.  De plus, puisque la cafétéria préparera les repas des petits, ces repas seront livrés sur des plateaux, chaque midi.  Les enseignantes en petite enfance seront libérées de cette tâche.  «C’est un grand soulagement», a indiqué Mélanie Beauparlant, la directrice du centre, alors qu’elle elle préparait sa salle de classe, dimanche après midi.  «C’est grand, comparé à ce que nous avions», a-t-elle affirmé. 

Les bureaux du personnel communautaire sont également très bien aménagés.  Ils sont situés près de l’entrée principale, là où se trouvent également les bureaux du personnel de l’école, les bureaux des spécialistes, la salle de photocopie, et la réception de l’école.  Tina White, adjointe administrative de l’école, adore le revêtement blanc marbré et lustré de son comptoir. 

En général, on remarque, dans tout l’édifice, une véritable recherche dans l’harmonie des lignes et des matériaux utilisés.  Le verre a été préféré aux grillages, pour sécuriser certains espaces.  La boutique très spacieuse placée à l’entrée se ferme par deux panneaux de verre qui se rencontrent à l’angle extérieur.  Un des panneaux peut alors se prolonger jusqu’au mur pour empêcher toute circulation entre l’entrée principale et les bureaux communautaires. 

Lors d’une visite précédente, La Voix acadienne avait été impressionnée par la salle multifonctionnelle (salle de spectacle, cafétéria, amphithéâtre, salle de banquet, bibliothèque etc), et en particulier par les fameuses «marches du savoir» (Learning Steps) qui occupent tout un pan de mur.  Cet ajout à l’architecture de la salle crée un espace qu’on dirait sorti de l’œuvre du peintre néerlandais Maurits Cornelis Escher. 

Le Pavillon de l’Est est le seul centre scolaire et communautaire de l’Île qui se déploie sur deux étages et cet espace a été très bien utilisé.  La cuisine est située au sous-sol, sur le même plancher que la cafétéria.   Un salon privé pour
des réunions ou des réceptions peut être ouvert ou fermé.  Un espace de bar est aménagé, et pendant la journée, il est camouflé par des panneaux noirs sur des tringles de type «grange». 

Toutes les salles de classe sont munies de tableaux interactifs et de système d’amplification de voix.

Au secondaire, les deux grandes nouveautés sont la salle d’économie familiale, et la salle d’enseignement des métiers, de même qu’une merveilleuse salle de musique. 

«Tous ces cours seront nouveaux pour nous, et je voulais que tous les élèves de la 7e à la 9e année fassent l’expérience de la fanfare au cours de musique, de l’économie familiale et des métiers.  Je veux que chaque élève ait au moins des connaissances de base dans ces matières, surtout à ces niveaux.  Notre salle d’économie familiale est très bien équipée.  Nous avons un «Club des petits déjeuners» dirigé par le comité de parents et c’est dans cette salle qu’ils vont venir préparer les aliments.  C’est aussi ici que les élèves vont venir se servir», a décrit la directrice.

Rappelons que si tout va comme prévu, les classes devraient commencer le jeudi 19 avril.  L’ouverture officielle de l’école et du Pavillon de l’Est se fera plus tard. 


L’enseignante de 2e et 3e année, Fatima Zahra Zouhairi, prépare sa classe avec beaucoup d’attention et d’anticipation.


À l’élémentaire, la plupart des salles de classe ont de belles fenêtres et profitent de la lumière naturelle.


Dans le centre de la petite enfance Le Château des étoiles, les préparatifs allaient bon train dimanche après-midi.  La directrice du CPE Mélanie Beauparlant avait l’aide de Kathleen Couture, de l’Association des CPE francophones, et de Suzanne Buckland, présidente du Comité acadien et francophone de l’Est.

- Par Jacinthe Laforest

L'Île-du-Prince-Édouard en images