Le 16 novembre 2017

Megan Orr enseigne la 1re et la 2e année à l’école La-Belle-Cloche.  Elle montre le livre de Claire Bruce, qui est en 1re année.


À l’école La-Belle-Cloche, l’apprentissage de l’écriture passe en bonne partie par «Les ateliers d’écriture», un guide qui a été adapté par plusieurs pédagogues, incluant Yves Nadon, qui était le président d’honneur du Salon du livre de l’Î.-P.-É. 2017. 

Ces ateliers d’écriture favorisent une approche où les élèves écrivent de courts récits de petits moments importants pour eux: un anniversaire, l’arrivée d’un chiot à la maison, un Noël bien plaisant, ou une journée d’hiver. 

Megan Orr, qui enseigne aux 17 élèves de 1re et 2e année à cette école, est très heureuse de voir les progrès des élèves, grâce à ces ateliers d’écriture.   «On discute avec les élèves de leurs idées, de ce qu’ils veulent écrire, des façons de décrire des émotions, et d’intégrer des dialogues.  C’est un enseignement très complet», décrit la jeune enseignante, qui est au début de sa carrière. 

Le premier module de l’année a pris fin le 10 novembre, par une petite célébration où les élèves ont lu chacun leur histoire préférée devant les autres élèves de l’école et les parents présents. 

Chaque élève a son propre livre dans lequel il écrit ses histoires préférées.  Les élèves qui sont à La-Belle-Cloche depuis la maternelle ont un livre qui commence à la maternelle.  Quand on regarde les pages à partir du début, on peut constater les progrès dans les formes des lettres, dans les dessins, et dans les histoires qui sont racontées.  «C’est très motivant pour eux de voir leurs progrès.  Ce livre va les accompagner jusqu’à ce qu’il soit plein, et ils pourront conserver leur propre livre, toute leur vie, s’ils le veulent», a insisté la jeune enseignante, qui travaille de près avec la mentore en littératie de l’école La-Belle-Cloche, Geneviève Ouellette, pour la mise en œuvre de ces «ateliers d’écriture». 

- Par Jacinthe Laforest

L'Île-du-Prince-Édouard en images