Le 16 mai 2017

Annie Jolicoeur est la récipiendaire 2017 du prix de la Pomme d’or professionnelle de  l’Association des enseignantes et des enseignants de langue française.  Le coordonnateur de l’association, Marcel Landry, la félicite.

Chaque année, au premier vendredi du mois de mai, l’Association des enseignants et enseignantes de langue française se rencontre pour son assemblée annuelle.  L’un des moments les plus attendus de l’ordre du jour est la présentation annuelle du prox de la Pomme d’or professionnelle.  

Cette année, le prix a été présenté à l’enseignante très polyvalente Annie Jolicoeur, présentement enseignante ressource à l’école Évangéline, mentor en littératie pour la Commission scolaire de langue française et spécialiste des programmes de français de 4e à la 6e année pour le ministère de l’Éducation, du Développement préscolaire et de la Culture. 

Selon Marcel Landry, coordonnateur de l’AEELF, qui a dévoilé l’identité de la récipiendaire, la vie d’une enseignante n’est pas de tout repos: comités, journées pédagogiques, nouveaux programmes, projets, rencontres parents-maîtres, grilles d’évaluation, analyse de données, mises à l’essai, salon des auteurs, réunions par équipes en littératie, en stratégie, en réussite et en planification, etc.  

«Mais Annie Jolicoeur aborde avec passion et dévouement le flot continu de demandes qui échouent à ses pieds, avec la volonté de prêter main-forte à ses collègues qui ont, eux aussi, besoin de naviguer dans l’océan de la littératie», a indiqué Marcel Landry dans sa présentation.   

Mentor en littératie, Annie Jolicoeur n’économise pas ses efforts pour appuyer ses collègues dans leur travail, peu importe que ce soit pour la planification des leçons, les liens entre la théorie et la pratique, des suggestions de pratiques gagnantes, une vidéo pour s’amuser des accents différents et un Lip Dub pour promouvoir la langue française font partie de l’éventail d’initiatives et conseils qu’elle peut offrir à ses collègues.  «Elle n’est jamais à court d’idées», a renchéri Marcel Landry.  

En littératie, Annie Jolicoeur aide les élèves à trouver le livre qui fera d’eux des lecteurs pour la vie.  Les parents apprécient sa gentillesse, son entregent et son souci de trouver une solution efficace lorsqu’un défi se présente.  

En plus d’être une enseignante admirée de ses collègues, Annie Jolicoeur est aussi maman de trois enfants. 

Au fil des années, Annie Jolicoeur a occupé de nombreux postes et a enseigné à plusieurs niveaux: 3e, 7e, 8e, 9e.  Elle a été intervenante en IPLÉ (Intervention précoce en lecture et en écriture).  Elle a été membre du comité de composition de classe, du comité de développement professionnel, du groupe de nivelage des livres pendant l’été et elle a aussi contribué à l’organisation du Salon du livre.  

Son apport à la vie scolaire s’étend au-delà de la salle de classe.  Elle collabore avec tous les intervenants du milieu scolaire pour améliorer le rendement scolaire des élèves en littératie.  Elle a participé, entre autres, au développement des critères d’évaluation et du continuum en écriture.  Elle assiste l’école dans la mise en œuvre de programmes qui sollicitent la collaboration des parents comme Voir Grand.  

Elle continue de suivre elle-même des formations en littératie afin de perfectionner ses connaissances.  

Pour toutes ces raisons, et pour toutes les autres qui ne sont pas mentionnées dans cet article, l’Association des enseignants et enseignantes de langue française a décerné à Annie Jolicoeur la Pomme d’or professionnelle pour l’année scolaire 2016-2017.  

Atteinte d’un vilain rhume, Annie Jolicoeur a remercié ses collègues en disant que c’était «vraiment facile de se lever le matin et d’aller travailler avec toutes les équipes avec lesquelles je collabore, les enseignants, l’équipe de la CSLF et du ministère.  Vous êtes des équipes incroyables, c’est à cause de vous que je suis ici…», a-t-elle dit, la larme à l’œil.   

- Par Jacinthe Laforest
Banner

L'Île-du-Prince-Édouard en images