Le 13 décembre 2016

De gauche à droite : Andréa Bernard, enseignante, Colette Aucoin, vice-présidente, Janice Gallant, enseignante, et Jennifer McPhee, enseignante.  (Photo : Collège de l’Île)

Depuis le lundi 12 décembre, le nom officiel du collège francophone de l’Île-du-Prince-Édouard est le Collège de l’Île.  L’annonce du changement de nom, et du visuel qui y est associé, a été faite officiellement à Charlottetown.  

«Le changement de nom s’inscrit dans notre planification stratégique 2015-2018, qui nous amenait à nous positionner de manière plus ouverte et inclusive», a indiqué le président du Collège de l’Île, Donald DesRoches, en entrevue téléphonique, quelques jours avant le dévoilement officiel.  

L’institution cherchait un nom qui représenterait les valeurs associées au collège.  «Nous voulions trouver une dénomination qui serait respectueuse de notre place sur la planète.  Nous sommes sur une île, nous sommes francophones et nous sommes au Canada.  Tout cela est contenu dans notre nouvelle image de marque», a précisé Donald DesRoches.  

Ce nouveau nom et la nouvelle image ne sont pas seulement des changements cosmétiques.  «C’est une nouvelle manière de nous promouvoir, comme le collège qui s’adresse à tous les jeunes de l’Île qui veulent continuer leurs études en français à l’Île-du-Prince-Édouard», a insisté Donald DesRoches.  

Pour arriver à choisir son nouveau nom, le collège a consulté beaucoup de monde, par l’entremise d’une compagnie indépendante.  Il est devenu apparent que la plupart des institutions postsecondaires avaient un nom qui, d’une manière ou d’une autre, les ancraient dans un lieu géographique clairement identifié : L’Université de l’Île-du-Prince-Édouard, l’Université de Moncton, l’Université du Nouveau-Brunswick, etc.  

«Plus on fait du recrutement, et en particulier du recrutement à l’international, et plus c’est important de se placer géographiquement.  De plus, dès qu’on parle d’une île, on évoque des images précises: des gens accueillants, un climat maritime, des plages, un mode de vie différent.  Notre nouvelle image propose des lettrages qui évoquent à la fois une structure solide et bien établie, qui conserve toutefois la flexibilité nécessaire à une adaptation rapide aux changements.  Et la capacité d’adaptation est une autre valeur qu’on associe aux peuples insulaires», a indiqué Donald DesRoches.  

- Par Jacinthe Laforest

L'Île-du-Prince-Édouard en images