Le 1er novembre 2016
Huit entrepreneurs bilingues de l’Île, vendant de tout, depuis les d’illustrations de livres, de l’art numérique, des bleuets et des fruits et légumes, jusqu’aux uniformes de sports, à la technologie mains libres pour portes et salles de bain, aux produits de beauté et aux bicycles en bambou, s’en vont à Montréal du 31 octobre au 3 novembre.  Ils tenteront de générer de nouvelles ventes pour leurs entreprises respectives, ce qui les aidera à contribuer davantage à l’économie provinciale.

Ils font tous partie d’une deuxième mission de vente organisée par RDÉE Île-du-Prince-Édouard, le conseil de développement économique provincial francophone, en collaboration avec Innovation Île-du-Prince-Édouard et l’Agence de promotion économique du Canada atlantique.

«L’an dernier, nous avons amené six entreprises à Montréal lors de notre première mission de ventes», explique Robert Maddix, coordonnateur de la mission.  «Comme résultat direct des rencontres avec des clients potentiels lors du voyage, ils ont réussi à négocier des contrats de vente d’une valeur approximative de 250 000 $».

«Cette année, Clientis, la même firme de consultants qui avait été retenue l’an dernier, a fixé des rencontres pour chacun de nos participants avec 8  à 12 clients ou partenaires d’affaires potentiels», ajoute M. Maddix.  «Nous nous attendons donc à d’autres très belles ventes».

Le coordonnateur signale que les entreprises participantes de l’Île ont été informées sur le fonctionnement de telles missions de vente et de la manière de préparer une présentation de vente efficace.  Elles devront alors s’assurer d’avoir amplement d’information sur leurs produits et services en français, car la plupart des clients potentiels à Montréal parlent et font des affaires dans cette langue.

Clientis s’est également très bien informée sur les produits et services de chacun des participants afin de les jumeler avec les meilleurs partenaires potentiels possible à Montréal.  «Clientis fait énormément de travail pour trouver des acheteurs potentiels qui sont disponibles à ces dates et qui souhaitent faire des affaires avec nos vendeurs», signale M. Maddix.  «Ces consultants sont très bien branchés dans le marché montréalais et sont donc capables d’identifier des acheteurs québécois qui pourraient être prêts à faire des affaires avec des fournisseurs de l’Île».

Chaque matin de la mission, les entreprises de l’Île se rencontreront pour revoir leur horaire du jour.  Ils s’en iront donc, chacun dans sa propre direction, pour rencontrer leurs acheteurs potentiels.  En fin de journée, ils se rassembleront à nouveau pour revoir les expériences du jour et pour partager ce qu’ils auraient pu apprendre et qui pourrait servir aux autres.

M. Maddix indique que le projet de mission remboursera aux participants de l’Île 40 pour cent de leurs frais de voyage, d’hébergement et de repas.

PARTICIPANTS

Les entreprises participantes de l’Île sont:

WELL FROG ART – L’artiste visuelle Lucie B. Bellemare est à la recherche d’éditeurs de livres d’enfants afin qu’elle puisse illustrer leurs publications.  Elle offre également des formations en arts et médiation.

PHO ARTS VISUAL IMAGES – La photographe Léona Arsenault cherche des acheteurs pour son art et ses designs numériques, principalement ceux qui travaillent dans le design et le décor intérieur.

«IT’SALL GOOD» SPORTSWEAR – Gilles Arsenault cherche des chaines de magasins pour acheter et revendre ses uniformes de sports.

TOP FEED – Vaughn Murphy et Raphael Aguirre sont à la recherche de partenaires pour installer un système national de commerce électronique pour vendre leurs fruits et légumes naturels.

PRODUCTEUR DE BLEUETS – Sylvain Gagné cherche d’autres acheteurs pour un groupe de petits producteurs de bleuets de l’Île.

GREAT SHEA – Ghislaine Cormier cherche des acheteurs pour ses produits de beauté naturels, particulièrement son «Shea Butter».

FORTUNA BAMBOO – Gidéon Banahene cherche des magasins de sports ou de bicyclette qui voudraient acheter et revendre ses bicyclettes en bambou.

URBERLOO INTERNATIONAL – L’inventeur Ray Brow cherche des restaurants, hôtels et hôpitaux pour acheter ses produits électroniques à mains libres pour ouvrir des portes et pour salles de bain qui préviennent les germes.

 

 

L’artiste visuelle Léona Arsenault de l’entreprise Pho Arts Visual Images est l’une des huit entrepreneurs insulaires qui cherchent à vendre leurs produits lors d’une la mission de ventes à Montréal du 31 octobre au 3 novembre.
Banner

L'Île-du-Prince-Édouard en images