FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le 7 mars 2018

Tenant le programme officiel distribué lors de l’ouverture, et disponible en plusieurs points de la province, on voit Alyssa Koughan et Katelynn Allen, deux élèves de 8e année à l’école François-Buote, Emmanuelle Billaux, agente de développement communautaire au Carrefour de l’Île-Saint-Jean, Johanna Venturini, chargée des communications à la Société Saint-Thomas-d’Aquin, Germain Arsenault, responsable de la coordination des RVF à la Fédération culturelle de l’Î.-P.-É., Marion Pauzier, employée à la SSTA et Lori MacAdam, des services français de bibliothèque.

C’est en exprimant beaucoup de fierté que la lieutenante-gouverneure, l’Acadienne Antoinette Perry, en poste depuis octobre 2017, a accueilli dans sa résidence de fonction la cérémonie protocolaire d’ouverture des Rendez-vous de la Francophonie, le jeudi 1er mars. 

«Je félicite les organisateurs, tous les bénévoles et les volontaires, et j’invite tous les Insulaires à fêter la francophonie en participant aux activités à travers la province.  C’est une occasion parfaite pour goûter à la vibrante et dynamique communauté acadienne et francophone», a indiqué la lieutenante-gouverneure, en français. 

Poursuivant en anglais, elle a mis l’accent sur l’occasion qu’offrent les RVF de faire des ponts entre les deux communautés de langues officielles, en sensibilisant la majorité et en permettant une meilleure appréciation de la communauté de langue française. 

Avec ce court discours, la lieutenante-gouverneure a donné le ton à la cérémonie.  Toutes les personnes qui ont pris la parole par la suite ont insisté sur une programmation répartie sur toute la province, qui promouvra le dialogue, en plus d’être diversifiée et divertissante. 

Pour le vice-président de la Société Saint-Thomas-d’Aquin, Gilles Benoit, c’était un plaisir d’assister au lancement dans la résidence officielle du lieutenant-gouverneur en poste, et d’y être accueilli en français. 

Il a aussi salué l’excellente collaboration de la Fédération culturelle de l’Île-du-Prince-Édouard, qui coordonne encore cette année la programmation des RVF.  «Ces festivités contribuent au dynamisme de la communauté francophone de l’Île et j’invite les francophones et francophiles à participer et à afficher leur francophonie et leur intérêt pour le français», a-t-il indiqué. 

En l’absence du premier ministre Wade MacLauchlan, le ministre Sonny Gallant a offert le message officiel du gouvernement, alors que dans l’assistance, il y avait des représentants des deux autres partis politiques qui forment l’opposition. 

Après les discours, des élèves de l’école François-Buote, sous la direction de l’enseignante de musique, Angèle Haché-Rix, ont entonné l’Ave Maris Stella, avec de très belles voix.


Selon une tradition établie il y a quelques années, on a réuni quelques personnes clés pour une photographie mettant en vedette le drapeau acadien devant la Maison du gouvernement.  De gauche à droite, la lieutenante-gouverneure Antoinette Perry, le vice-président de la Société Saint-Thomas-d’Aquin, Gilles Benoit, le ministre Sonny Gallant et la présidente de la Fédération culturelle de l’Île-du-Prince-Édouard, Monique Lafontaine.  Quelques minutes plus tard, alors que tout le monde se réchauffait à l’intérieur, ce même drapeau a été hissé au mat, et restera au sommet durant toute la durée des Rendez-vous de la Francophonie.



- Par Jacinthe Laforest
Banner

L'Île-du-Prince-Édouard en images