Le 20 septembre 2017

Roger Downie, directeur du College of Piping, explique aux visiteurs tout à propos de la nouvelle section en construction. (Photo : J.L.)

Une activité porte ouverte au College of Piping de Summerside, le samedi 16 septembre, a permis au grand public d’apprécier l’ampleur des travaux qui sont en cours de réalisation, grâce à des investissements de 4,2 millions de dollars. 

Les détails dévoilés par le directeur du financement, Roger Downie, lors de la visite du chantier, laissent entrevoir que chaque recoin de l’édifice a été planifié avec soin.  Les nouveaux studios de répétition et d’enseignement sont insonorisés par des cloisons d’au moins 12 pouces d’épaisseur.  Les planchers sur lesquels les danseurs vont répéter seront faits d’un revêtement professionnel conçu spécialement pour absorber les chocs et protéger les tendons et les muscles des danseurs. 

«Nous devrions être en mesure de terminer les travaux en novembre, et si tout va bien, nous aimerions présenter un spectacle d’inauguration durant le temps des fêtes», a insisté Roger Downie. 

Le mandat premier du College of Piping est d’enseigner la cornemuse et de faire revivre les arts celtiques.  Ce mandat s’est développé au point que le College attire des étudiants de partout au monde.  Au fil des années cependant, le collège a aussi développé l’aspect performance, avec entre autres, le spectacle Highland Storm, qui est présenté chaque été sous un chapiteau.  À partir de l’été 2018, le spectacle sera présenté sur la scène professionnelle en construction, qui surplombe un théâtre de 300 places. 

«Nous faisons installer des sièges rétractables comme on en trouve dans certains gymnases, en plus confortables.  Cela permettra d’utiliser la salle pour des spectacles, mais aussi, pour des réunions, des réceptions de mariage, et autres événements.  Nous voulons que nos nouvelles installations soient un atout pour la communauté», a insisté Roger Downie. 

Le College of Piping dépend beaucoup de la générosité de ses nombreux bienfaiteurs, qui croient en la valeur de l’enseignement des arts.  Debbie et Doug Hall, d’Ohio, sont parmi les bienfaiteurs du College of Piping.  Ils ont une maison où ils passent l’été à French River.  Quand leurs enfants étaient plus jeunes, ils ont bénéficié de leçon à ce Collège.  En plus, Debbie Hall siège au bureau de direction du Collège.

C’est pourquoi le couple offre le programme de bourses qui s’adresse aux jeunes.  Le programme a permis à des centaines de jeunes de l’Île de profiter de la puissance de la musique.     

Elle se réjouit que des jeunes puissent se présenter au public sur une scène professionnelle, ce qui constitue en soi un apprentissage très valable. 

Le College of Piping veut aussi se positionner pour devenir un carrefour culturel incontournable.  «Nous sommes très heureux de recommencer à donner des cours de violon au College, grâce à l’embauche de Karine Gallant, qui est une addition précieuse.  Elle vient juste de commencer et il y a déjà une bonne douzaine d’inscriptions», a soutenu M. Downie.  Le collège offrait des cours de violon durant ses premières années d’existence, mais la discipline n’était plus enseignée depuis une quinzaine d’années.


Debbie Hall, bienfaitrice et membre du Bureau de direction du College of Piping et Roger Downie, directeur.  (Photo : M.E.)


Luke Ryan Romans et Austin Trenholm, deux étudiants au College of Piping qui étudient le tambour.


- Par Jacinthe Laforest
Banner

L'Île-du-Prince-Édouard en images