Le 9 août 2017
Jane (Abby Peters) est accompagnée de Stompin’ Tom Connors (Chad Matthews), qui apparaît dans la fumée.

«Le Stompin’ Tom Centre» est ouvert depuis plus d’un mois, mais il est déjà bien connu à travers la province.   L’une des activités qui s’y déroule est le souper-spectacle «My Island Home: A Stompin’ Tom Story», dont les billets se sont vendus rapidement pour les représentations de juillet et d’août, ayant lieu tous les mardis et les jeudis.

«Le Stompin’ Tom Centre» honore la vie et la carrière du célèbre musicien décédé en 2013, Stompin’ Tom Connors, qui a vécu à Skinners Pond durant une partie de son enfance.  Le succès et le patriotisme de l’artiste font de lui un musicien représentatif de la culture de l’Île-du-Prince-Édouard.  Le centre comprend la maison où Stompin’ Tom a passé une partie de son enfance ainsi que l’école où il a étudié.  Plusieurs objets ayant appartenu à Tom Connors y sont exposés.

Le souper-spectacle «My Island Home: A Stompin’ Tom Story» met en scène une classe d’élèves de 12e année en visite au Stompin’ Tom Centre.  Les personnages principaux sont l’enseignante, Mme O’Brien, interprétée par Paul Shea, Jane, interprétée par Abby Peters, Luke, interprété par Tyler Gallant, Margo, interprétée par Brianna Harper et Stompin’ Tom lui-même, joué par Chad Matthews.  Les comédiens habitent tous dans la région du centre, ce qui en fait une production locale.

Les élèves de la pièce de théâtre sont surpris par l’apparition de Stompin’ Tom lors-qu’ils visitent le centre lors d’un voyage scolaire.  Le musicien leur joue certaines de ses chansons, auxquelles les élèves se joignent avec joie.  Il les conseille également sur leurs relations, sur leur futur et sur leurs rêves avec sa sagesse.  «Personne ne peut voir votre but aussi bien que vous le pouvez», dit-il à Luke, qui hésite à suivre ses rêves.

L’un des thèmes principaux de la soirée est le Canada, car Stompin’ Tom adorait son pays et ses chansons avaient un caractère très patriotique.  Son personnage dans la pièce représente bien ce patriotisme en incitant les élèves à apprécier leur pays.  «Pensez à toutes les choses merveilleuses que nous avons ici», s’exclame-t-il.

La partie musicale de la soirée a connu un succès incomparable chez le public.  L’entrain, la sincérité et le talent des comédiens lors de leur interprétation ont provoqué des applaudissements bruyants.  Plusieurs chansons de Stompin’ Tom ont été jouées par les musiciens, notamment «Bud the Spud», «Luke’s Guitar», «The Ketchup Song» et «Cross Canada».  Les spectateurs ont adoré le personnage de Stompin’ Tom, qui imite parfaitement le musicien.  Ses apparitions sur scène étaient toujours accompagnées de cris et de sifflements, tandis que ses prouesses vocales étaient encouragées chaleureusement par le public.

La qualité humoristique de la pièce de théâtre a également plu aux spectateurs, qui ont ri aux éclats plus d’une fois.  La dramaturge ayant écrit la pièce, Erin Dunn-Keefe, a un talent indéniable que le public a adoré.

Pour compléter le tout, le repas, cuisiné par la talentueuse chef cuisinière Carol Chiasson, était délicieux.  Les spectateurs n’avaient que des critiques positives de la soirée, ce qui est le cas depuis l’ouverture du centre, selon une employée du centre, Irene Harper Phillips.  «C’est un bon spectacle et les comédiens sont talentueux», dit-elle afin d’expliquer le succès de ces soupers-spectacles.  «C’était magique», s’est exclamée une spectatrice après la représentation.

La pièce de théâtre représente à la fois sa région, sa province et son pays.  C’est une production à voir pour tous les admirateurs du musicien et pour les curieux.  Les soirées se poursuivront en septembre, mais elles auront lieu les dimanches seulement.  Pour plus d’informations, consultez le site Internet http://stompintomcentre.com/fr/event/stompin-tom-dinner-theatre-18/.   


De gauche à droite : Stompin’ Tom Connors (Chad Matthews), Jane (Abby Peters), Mme O’Brien (Paul Shea), Luke (Tyler Gallant) et Margo (Brianna Harper).


Stompin’ Tom est interprété par le talentueux Chad Matthews.



- Par Laurence Roberge

L'Île-du-Prince-Édouard en images