Le 28 octobre 2016

Compagnon de l’Ordre du Canada et Officier de l’Ordre de la Légion d’Honneur de France, l’écrivain, communicatrice et universitaire canadienne Antonine Maillet recevra la prestigieuse médaille Symons 2016 du Centre des arts de la Confédération (Photo : Gracieuseté).


La romancière, communicatrice et universitaire acadienne légendaire Antonine Maillet C.C. recevra la médaille Symons 2016, l’un des plus prestigieux honneurs au Canada, lors d’une cérémonie qui aura lieu au Centre des arts de la Confédération, à Charlottetown, le vendredi 4 novembre 2016, dans le théâtre Homburg.

En tant que récipiendaire de la médaille Symons 2016, Madame Maillet prononcera également la causerie Symons traditionnelle sur l’état de la Confédération canadienne. La remise de médaille et la causerie Symons auront lieu au théâtre Homburg du Centre des arts de la Confédération, à 12 h 30.

La causerie qu’Antonine Maillet prononcera après avoir reçu la médaille a pour titre « Le Canada d'une mer à l'autre... à l'autre. Canada From Sea to Sea...To Sea. » Il reste encore des billets pour assister à cette importante cérémonie. Ces billets sont gratuits, mais il faut en avoir un en main pour entrer au théâtre. On ne peut se procurer plus de deux billets par personne. On peut les obtenir à la billetterie du Centre, en s’y rendant en personne, en composant le 1(800) 565-0278 ou en se rendant en ligne à confederationcentre.com.

Pour les Acadiens, Antonine Maillet est la plus grande voix de la littérature. C’est dans sa ville natale de Bouctouche, Nouveau-Brunswick, que se trouve le célèbre «  Pays de La Sagouine », un parc thématique basé sur sa Sagouine (1971) lauréate. Cette attraction célèbre le caractère unique du dialecte et de l’histoire des Acadiens et attire chaque année, dans la petite ville de 2 500 personnes, des dizaines de milliers de touristes. La Sagouine est une série de monologues dramatiques qui ont été innovateurs sur la scène théâtrale canadienne, et le livre s’est vendu à plus de 100 000 d’exemplaires. Le personnage titre, une vieille laveuse de planchers acadienne, incarne la langue et la culture acadiennes.

L’historique Grand Dérangement joue un rôle monumental dans les écrits de Maillet. Son roman Pélagie-la-Charette paru en 1979 a remporté le prix le plus convoité de France, le prix Goncourt. Ce prix est le plus grand prix littéraire de France et Antonine Maillet a été le premier auteur non-européen à le remporter. Pélagie a rendu Antonine Maillet célèbre en France où ce livre s’est vendu à plus d’un million d’exemplaires.

La maison d’édition Goose Lane Editions décrit Pélagie comme étant le « …récit amusant et lyrique du voyage d’une veuve acadienne qui part de son lieu d’exil pour rentrer chez elle. » Pélagie, le personnage principal du roman, est une survivante du Grand Dérangement de 1755. Arrachée de chez elle et entassée dans un voilier bondé en route pour les États-Unis, elle passe plus de dix comme esclave dans une plantation de coton de la Géorgie.

Quinze années se sont écoulées et Pélagie n’en peut plus. Inspirée par son amour pour sa famille, notre héroïne se lance dans un périple de 3 000 milles pour ramener ses gens dans leur terre natale. Sa charrette, tirée par six bœufs, attire au fil de son voyage des Cormier et des LeBlanc, des Maillet et des Léger, des Landry et des Poirier. Cette caravane d’Acadiens déterminés embarque dans un voyage qui durera dix ans, le long de la côte est, pour retrouver le pays de leur enfance.

Lettres de mon phare, la publication la plus récente d’Antonine Maillet, a paru chez Leméac cet automne. Lettres de mon phare est un recueil de réflexions et de souvenirs qu’elle a écrit dans son phare studio de Bouctouche qui a vue sur le détroit de Northumberland. Le titre de l’œuvre est un hommage aux Lettres de mon moulin d’Alphonse Daudet, un des livres qu’elle préférait quand elle était enfant.


Antonine Maillet est Compagnon de l’Ordre du Canada, Officier de la Légion d’Honneur de France, Commandeur des Arts et des Lettres de France, Membre de l’Ordre du Nouveau-Brunswick et Officier de l’Ordre du Québec. Elle est l’auteur d’une cinquantaine de livres, romans, nouvelles, pièces de théâtre et essais. Elle habite à Montréal, au Québec.
Pour plus d'information, veuillez visiter le confederationcentre.com/symonsmedallecture<http://www.confederationcentre.com/symonsmedallecture> et suivez le Centre de la Confédération sur les médias sociaux à @confedcentre et à #Symons2016.

L'Île-du-Prince-Édouard en images