FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le 27 septembre 2018

Le ministre Jordan Brown, le premier ministre Wade MacLauchlan et Helen Kristmanson.  (Photo : Gouvernement de l'Î.-P.-É.)

Le dimanche 30 septembre, le Canada soulignera la Journée du chandail orange en se rappelant les séquelles des pensionnats indiens sur la communauté autochtone. 

La Journée du chandail orange permet aux Insulaires et à toute la population canadienne de réfléchir à ce que les survivants des pensionnats ont vécu, d’en tirer des leçons et de se rassembler dans l’esprit de la réconciliation en espérant que l’avenir sera plus inclusif et juste pour tous. La journée rend aussi hommage aux milliers de survivants comme Phyllis (Jack) Webstad, à leur famille, et à ceux et celles qui ne sont plus avec nous.  

« Aujourd’hui, nous nous rappelons les mauvais traitements subis par Jack Webstad et des milliers d’autres enfants pendant qu’ils vivaient dans les pensionnats, de dire le premier ministre Wade MacLauchlan. C’est une période sombre de l’histoire du Canada. Nous ne pouvons pas changer le passé, mais nous pouvons y faire face chaque jour. Ces événements s’inscrivent à notre histoire collective; nous sommes donc tous chargés de poursuivre la sensibilisation et d’avancer ensemble dans l’esprit de la réconciliation. »

Dans son rapport, la Commission de vérité et réconciliation demandait aux systèmes d’éducation d’élaborer des programmes d’études et des ressources sur les peuples autochtones, l’histoire des pensionnats et leur impact sur la communauté autochtone. La province a acheté beaucoup de nouveaux livres et ressources cette année afin d’appuyer les écoles élémentaires de l’Île qui tâchent d’enrichir leur bibliothèque en y ajoutant du contenu et des auteurs autochtones.

« Il faut absolument donner l’occasion à nos jeunes d’apprendre et d’apprécier l’histoire des peuples autochtones, a souligné Jordan Brown, ministre de l’Éducation, du Développement préscolaire et de la Culture. Nous applaudissons les enseignants, les élèves et les écoles de l’Île qui apportent une énergie formidable aux activités de la Journée du chandail orange. Ces activités permettent aux élèves d’engager un dialogue important et les aident à mieux comprendre et à respecter les autres cultures. »

On peut se renseigner davantage sur la Journée du chandail orange en visitant le site http://www.orangeshirtday.org/(link is external).

L'Île-du-Prince-Édouard en images