FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le 24 septembre 2018


Les services d’apprentissage et de garde des jeunes enfants sont de plus en plus accessibles aux familles de l’Île grâce à la création de 358 nouvelles places en garderie au cours des six derniers mois.

Le gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard collabore avec ses partenaires communautaires en vue d’améliorer un secteur de la petite enfance déjà reconnu comme étant l’un des meilleurs au Canada. Le ministre de l’Éducation, du Développement préscolaire et de la Culture, Jordan Brown, a souligné aujourd’hui (le 19 septembre) les progrès accomplis dans plusieurs domaines à l’occasion d’une visite à la garderie Wee The West, à Bloomfield, où 50 nouvelles places ont été créées ce mois-ci.

« Les services d’apprentissage et de garde des jeunes enfants constituent la priorité absolue de nombreuses familles de l’Île, et nous constatons des résultats positifs grâce aux efforts que nous avons déployés en collaboration avec la communauté pour ouvrir de nouvelles garderies, ajouter des places dans les garderies existantes et prolonger les heures d’ouverture, de dire le ministre Brown. Bon nombre des 358 nouvelles places sont destinées aux nourrissons et aux familles en zones rurales, et à ces parents qui occupent des emplois saisonniers ou qui ont un horaire de travail atypique et qui bénéficient de la prolongation des heures d’ouverture. » 

Le Plan d’action de l’Île-du-Prince-Édouard pour la petite enfance vise à accroître l’accès aux services d’apprentissage et de garde des jeunes enfants, et à venir en appui aux enfants qui pourront profiter le plus d’expériences de grande qualité en bas âge. Lancé en août 2017, le plan est soutenu par une contribution fédérale de 10,5 millions de dollars sur trois ans. 

« La population croissante de l’Île-du-Prince-Édouard comprend de nombreuses familles avec de jeunes enfants, ce qui donne lieu à des besoins accrus en matière de services d’apprentissage et de garde, a affirmé le ministre Brown. Pour y répondre, nous favorisons l’augmentation du nombre de places à Charlottetown, à Stratford et à Cornwall, là où la population augmente le plus. Par ailleurs, nous répondons aux besoins dans les zones rurales moins densément peuplées où les emplois saisonniers peuvent rendre l’exploitation de garderies viables plus difficile. » 

Des places saisonnières et des horaires prolongés sont maintenant offerts à Montague, à Souris et à Tryon. Des places à temps plein et à temps partiel ont été ajoutées à Belfast, à Montague et à Bloomfield, et des places supplémentaires devraient bientôt être créées dans d’autres communautés rurales.

Des modifications réglementaires sont également envisagées en vue d’augmenter le nombre de garderies accréditées en milieu familial dans la province. 

Madame Katie Melville de la garderie Wee The West a affirmé que les 50 places de sa nouvelle garderie se traduiront par de véritables changements pour les familles de Prince-Ouest. 

« L’emplacement de notre garderie à Bloomfield Corner est beaucoup plus accessible pour les familles qui devaient parcourir de longues distances, et les parents qui occupent des emplois saisonniers sont très reconnaissants de pouvoir compter sur un horaire de 6 h à 18 h, de dire madame Belville. La famille est au cœur de notre programme axé sur le jeu et nous veillons de très près à tenir les parents informés du développement de leur enfant. » 

On dénombre à l’heure actuelle dans la province 3 358 places et 143 programmes accrédités, y compris 47 centres accrédités de la petite enfance, 27 garderies (non désignées), huit garderies préscolaires, deux garderies en milieu familial et 59 garderies pour enfants d’âge scolaire.

Document d’information

Apprentissage et garde des jeunes enfants, en chiffres

Nouvelles places en garderie 
Environ 171 nouvelles places en garderie ont été créées depuis avril 2018, y compris 32 nouvelles places pour les nourrissons. On s’attend à ce que 187 places supplémentaires soient créées d’ici octobre 2018 dans les régions de l’est, de l’ouest et du centre de la province. Un nouvel appel de propositions visant l’ouverture de nouvelles garderies sera lancé cet automne.

Nouveaux centres de la petite enfance 
Au cours de la dernière année, quatre garderies ont été désignées au titre de centres de la petite enfance. Cette désignation, maintenant accordée à 47 garderies dans la province, exige des exploitants de satisfaire à de hautes normes de qualité pour bénéficier d’un financement public. Un appel de propositions a été lancé afin de permettre l’ouverture de nouveaux centres de la petite enfance au cours des prochains mois.

Subventions pour venir en appui aux garderies
Des subventions d’immobilisation, de formation et d’amélioration de la qualité ont été offertes à des garderies anglophones et francophones dont les propriétaires-exploitants proviennent des secteurs privé et à but non lucratif.

•    Des subventions d’immobilisation de 300 000 $ ont été versées à 21 garderies afin d’équiper, de rénover ou d’agrandir leurs installations pour y accueillir un plus grand nombre d’enfants. 

•    Des subventions de fonctionnement de 850 000 $ ont permis à 75 garderies accréditées de favoriser l’inclusion et d’élaborer et d’améliorer leurs programmes, entraînant des résultats directs et tangibles pour les enfants.

•    Une aide financière de 100 000 $ a donné la chance à 120 éducateurs de la petite enfance d’obtenir leur agrément ou de bonifier leur attestation, leur permettant ensuite d’entrevoir de meilleures perspectives de salaire et d’améliorer la qualité des services.

L'Île-du-Prince-Édouard en images