FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le 3 mai 2018


Gabriel Mercier l’a bien compris - de la nécessité naît l’invention.

En tant que nouvel agriculteur à l’Île-du-Prince-Édouard, Gabriel Mercier et son épouse Deirdre Doiron ont travaillé fort pour développer la ferme de 26 acres du père de Deidre, soit la Ferme Isle St. Jean à Rustico-Nord. Leur solution? L’acquisition de 125 brebis et de 170 agneaux. Monsieur Mercier a utilisé ses compétences de maître fromager qu’il a appris de son grand-père lorsqu’il grandissait au Québec pour transformer le lait de brebis en produits populaires de fromage et de yogourt. À l’heure actuelle, cette famille agricole (ils ont maintenant deux jeunes garçons) est la seule aux Maritimes qui fabrique du yogourt au lait de brebis.

« On sait très bien que les petites entreprises innovent parce qu’elles sont obligées », a exprimé monsieur Mercier avec un sourire.

Les clients de leur magasin de détail qui a ouvert ses portes sur la ferme l’été dernier peuvent acheter du fromage, du yogourt, de la laine et de la viande provenant de leurs animaux – saucisses d’agneau, côtelettes et agneau haché d’Island Taylored Meats, tout en observant l’ensemble des opérations par la fenêtre.

« Lorsqu’on est jeune agriculteur, on investit du temps et de l’argent et on apprécie toutes les chances qu’on nous donne. »

Monsieur Mercier est heureux d’avoir obtenu de l’appui du gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard pour faire croître son entreprise. En 2014, il a reçu sa première subvention, soit 25 000 $, dans le cadre du Programme de démarrage d’entreprise, et maintenant le gouvernement a annoncé un allègement fiscal et une subvention d’investissement pour les petites entreprises lors de la présentation de son récent budget de fonctionnement pour 2018-2019.

La boutique a un petit côté rustique, voire authentique, s’inspirant de plusieurs générations. L’affiche a été peinte par la nièce de 9 ans de monsieur Mercier et les fromages sont nommés d’après leurs ancêtres : le fromage vieilli est nommé d’après le grand-père de Gabriel, Patrick Mercier et le fromage à griller de brebis est nommé Alexis Doiron, nom provenant d’un ancêtre de Deirdre et le premier Doiron à s’établir à Rustico vers la fin des années 1700.

Monsieur Mercier vend aussi ses produits dans les marchés de fermiers et aux restaurants et détaillants locaux. De plus, le chef Michael Smith en sert au Inn at Bay Fortune. Ils sont aussi en train de considérer des partenariats avec d’autres agriculteurs.

Monsieur Mercier et madame Doiron se sont rencontrés alors qu’ils se trouvaient dans les Forces armées en Nouvelle-Écosse. Ils ont décidé de quitter les Forces et ont passé six mois au Québec pour apprendre à faire du fromage avant de retourner à Rustico-Nord pour suivre les traces du grand-père de monsieur Mercier.

Ils ont connu du succès assez rapidement. Leur troupeau de brebis est arrivé à l’Île en février 2015 et au printemps dernier, ils ont installé une nouvelle salle de traite automatisée qui leur permet de recueillir le lait alors que jusqu’à 24 brebis sont nourries.

L’an dernier, ils ont planté 300 épinettes et ils en planteront d’autres cette année pour que les brebis puissent paître dans l’ombre.

Plus de 400 personnes sont allées visiter leurs installations lors de l’événement Journée portes ouvertes à la ferme.



L'Île-du-Prince-Édouard en images