FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le 25 février 2018


L’entente de 20 millions de dollars entre l’Île-du-Prince-Édouard et le gouvernement fédéral portant sur la santé contribuera à un meilleur soutien des Insulaires dans leur collectivité et en situation de crise.

Le premier ministre Wade MacLauchlan et le ministre de la Santé et du Mieux-être, Robert Mitchell, se sont joints aujourd’hui, le 23 février, à la ministre fédérale de la Santé, Ginette Petitpas Taylor, pour la signature des cinq premières années de l’entente, laquelle énonce les grandes lignes d’un financement destiné aux soins à domicile et en milieu communautaire, ainsi qu’aux soins en santé mentale et en toxicomanie.

« Nous déployons des efforts afin d’établir un système de soins de santé accessible, durable et qui répond aux besoins de tous les Insulaires, a déclaré le premier ministre MacLauchlan. Notre gouvernement fait de la santé et du bien-être des Insulaires une priorité, et ceux-ci comptent pour 36 pour cent des dépenses de la province. Nous devons répondre aux besoins actuels tout en mettant en place un système de soins de santé durable pour demain. »

« L’amélioration des services de santé mentale pour les Insulaires a toujours été et demeure à l’avant-plan de nos priorités, a affirmé le ministre Mitchell. Nous avons été en mesure de lancer de nombreuses initiatives pour aider les Insulaires aux prises avec des problèmes de santé mentale, comme l’établissement de nos cliniques de santé mentale sans rendez-vous, l’élargissement de nos équipes de ressources en santé mentale pour les aînés et de nos équipes de soutien comportemental pour les familles, et la mise en place de notre nouveau programme de traitement de jour pour les jeunes. »

« L’entente d’aujourd’hui nous permettra de continuer à renforcer nos équipes de bien-être scolaires dans l’ensemble du système scolaire provincial, et d’établir un nouveau programme mobile d’intervention en cas de crise en santé mentale », de dire le ministre.

Au cours de la dernière année scolaire, plus de 250 élèves de l’Île ont reçu le soutien des équipes de bien-être scolaires établies dans les familles d’écoles de Westisle et de Montague. Les équipes offrent conseils, information et soutien aux jeunes qui ont besoin de soins médicaux non urgents. Grâce en partie à l’entente d’aujourd’hui, du personnel supplémentaire sera embauché pour la mise en œuvre du programme dans toutes les écoles de l’Île au cours des deux prochaines années.

Le gouvernement s’est également engagé à mettre sur pied un programme mobile d’intervention en cas de crise en santé mentale, lequel fournira tous les jours, 24 heures sur 24, des services mobiles de soutien aux personnes qui vivent des problèmes de santé mentale. Les équipes mobiles d’intervention en cas de crise constituent une approche reconnue visant à fournir des services spécialisés en santé mentale et en toxicomanie à l’échelle communautaire. Les détails sont toujours en cours d’élaboration, cependant, le nouveau modèle permettra d’établir des liens entre le service de police et les autres premiers intervenants chez les professionnels de la santé dans les cas d’intervention auprès des personnes qui vivent une situation de crise en santé mentale.

« Nos efforts visent à renforcer notre système et à trouver des façons novatrices de mieux soutenir les Insulaires lorsqu’ils ont besoin d’aide médicale, a déclaré le premier ministre. Il s’agit d’une collaboration qui nous aidera à travailler ensemble en vue de consolider les services de santé mentale et de toxicomanie, et d’améliorer l’accès aux soins dans les collectivités et les demeures, où et quand les Insulaires en ont le plus besoin. »

D’autres projets sont rendus possibles grâce à cette entente :

  • Comme il a été annoncé précédemment, trois projets interdépendants sont en cours d’élaboration. Ces projets s’appuieront sur la capacité de la communauté paramédicale de l’Île à soutenir les soins à domicile. Ces nouvelles initiatives comprennent des modèles de transition rapide, lesquels aideront les patients qui quittent l’hôpital pour le retour à domicile, et ceux qui souhaitent obtenir des soins palliatifs à la maison.
     
  • Une nouvelle initiative d’infrastructure de technologies de l’information pour les soins à domicile sera mise en œuvre au cours des cinq années de l’entente, ainsi qu’un nouvel outil normalisé d’évaluation des clients pour les personnes à la recherche de soins à domicile ou de longue durée.
« Nous avons pour objectif l’amélioration des soins aux patients, a affirmé le ministre Mitchell. Nous continuerons d’examiner les meilleures pratiques, les programmes et les services afin de nous assurer de fournir aux patients, aux clients et aux résidents des soins de santé de qualité de la meilleure manière possible. »

Pour les cinq dernières années de l’entente de financement ciblé du gouvernement fédéral, le ministère de la Santé et du Mieux-être continuera d’explorer les possibilités d’investissement en collaboration avec Santé Î.-P.-É. et des partenaires clés. Le ministère assurera en outre le suivi de l’injection de ces investissements initiaux afin d’évaluer si des ressources additionnelles seront nécessaires. L’entente initiale prévoit le versement de 20 millions de dollars pour les cinq premières années, et une entente subséquente sera signée en 2021 pour la somme d’environ 25 millions de dollars pour les cinq années restantes.

Il existe des paramètres sur la façon dont le financement fédéral peut être utilisé, par exemple, le financement ciblé doit être investi dans des approches nouvelles et novatrices, les fonds ne pouvant être utilisés pour subventionner des services qui existent déjà.

L'Île-du-Prince-Édouard en images