FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le 19 janvier 2018


L’ajout de nouveaux psychologues et de ressources additionnelles dans le système d’éducation de la province permettra aux élèves de l’Île de mieux apprendre.

Le gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard a entrepris un plan triennal de 2 millions de dollars en vue de réduire les temps d’attente pour les évaluations psycho-éducationnelles, qui passeront de 3,5 ans à moins d’un an – tout en augmentant les mesures de soutien pour les élèves, une fois qu’ils ont été évalués.

La liste d’attente continuera de diminuer au cours des prochaines trois années; d’ici 2020, tous les élèves seront évalués en moins d’un an.

Les évaluations peuvent seulement être menées par des psychologues autorisés et peuvent prendre jusqu’à 40 heures à compléter. Elles peuvent entraîner le diagnostic d’un trouble d’apprentissage ou d’une déficience intellectuelle, de l’hyperactivité ou d’un trouble mental.

« Un accès plus rapide aux évaluations psycho-éducationnelles permettra à un plus grand nombre d’enfants d’apprendre de la manière qui fonctionne le mieux pour eux, et ils seront davantage en mesure d’atteindre leur plein potentiel sur le plan de l’apprentissage, a déclaré le ministre de l’Éducation, du Développement préscolaire et de la Culture, Jordan Brown. Même si ces évaluations sont essentielles, il faut également avoir les ressources nécessaires en place pour appuyer les élèves et leurs enseignants une fois que les évaluations ont eu lieu. »

Les initiatives suivantes feront partie de la campagne :

  • deux postes de psychologues seront ajoutés, ce qui fera passer l’effectif de 8,4 à 10,4;
  • des psychologues en pratique privée se verront attribuer des contrats afin de réduire la liste d’attente;
  • les postes vacants seront pourvus par recrutement, par le truchement des médias sociaux, ainsi qu’à l’aide de visites dans les universités;
  • les mesures d’incitation à l’embauche couvriront la délivrance de permis, le déménagement et d’autres coûts;
  • quatre enseignants de soutien seront embauchés pour aider les titulaires de classe à mettre en œuvre les recommandations face au nombre croissant d’évaluations; et
  • deux facilitateurs technologiques seront embauchés afin de déterminer les options technologiques pour les élèves et d’aider à la mise en œuvre des recommandations dans toutes les écoles.
On constate déjà des progrès; on procède à l’embauche d’un psychologue et il y en a d’autres qui ont démontré leur intérêt. Des contrats ont été attribués à des psychologues en pratique privée, qui procéderont à 68 évaluations. Une campagne de recrutement permet de joindre de nombreux professionnels qui pourraient souhaiter déménager à l’Î.-P.-É. Les annonces de postes ont été publiées pour les nouveaux enseignants de soutien et les facilitateurs technologiques.

« Nous avons confiance qu’en collaborant avec nos partenaires en éducation, nous serons en mesure d’atteindre nos objectifs et de donner aux élèves un accès plus rapide aux évaluations et à l’intervention précoce, ce qui leur permettra de donner le meilleur d’eux-mêmes en tant qu’apprenants, » a conclu le ministre Brown.

L'Île-du-Prince-Édouard en images