Le 16 novembre 2017


Les mesures de soutien offertes aux Insulaires atteints de diabète, notamment les femmes enceintes et les personnes nécessitant des soins complexes, sont plus nombreuses que jamais.

Les femmes de l’Île qui doivent gérer leur diabète de près pendant la grossesse bénéficieront maintenant d’une meilleure couverture pour les bandelettes réactives. En outre, une infirmière praticienne sera affectée à temps plein au Programme provincial sur le diabète. Ces nouvelles mesures sont possibles grâce à une somme de 160 000 $ dans le budget de fonctionnement 2017-2018 de Santé Î.-P.-É. Pour souligner la Journée mondiale du diabète ayant lieu aujourd'hui, Santé Î.-P.-É. offre des cliniques de dépistage et d’évaluation des risques du diabète pendant tout le mois de novembre. Les cliniques sont gratuites et ont lieu un peu partout dans la province. On peut consulter les détails à www.princeedwardisland.ca/fr/information/sante-i-p-e/cliniques-depistage-mpoc-et-risques-diabete.

« En ajoutant du personnel clinique et en allégeant le fardeau financier qui pèse sur les Insulaires diabétiques, nous améliorons les appuis, les services et le système de santé de la province, a souligné le ministre de la Santé et du Mieux-être, Robert Henderson. Le diabète touche de plus en plus d’Insulaires et leur famille; nous tendons donc à offrir les bons soins en temps et lieu opportuns. »

Plus de 14 000 Insulaires vivent avec le diabète, ce qui se traduit par près d’un Insulaire sur dix. En moyenne, on diagnostique 860 nouveaux cas chaque année. La demande croissante se fait surtout sentir dans les besoins complexes en matière de soins, notamment ceux liés au diabète gestationnel.

La nouvelle infirmière praticienne du Programme provincial sur le diabète, dont le poste était auparavant financé de façon temporaire, est une ressource importante pour les Insulaires qui souffrent de diabète. Les infirmières praticiennes permettent aux diabétiques d’avoir accès à des soins primaires en temps opportun. Elles peuvent par exemple appuyer la gestion des médicaments ou adapter le traitement. Ces mesures jouent un rôle clé dans le maintien d’une bonne qualité de vie et aident à prévenir ou à retarder l’apparition d’autres complications, notamment les maladies cardiaques et rénales, la détérioration de la vue et la perte des membres inférieurs.

Les femmes enceintes atteintes de diabète doivent pratiquer une gestion intensive pour assurer le bien-être de la mère et du bébé pendant et après la grossesse. Elles doivent notamment vérifier régulièrement leur taux de glycémie en faisant jusqu’à huit tests par jour. Chaque année, environ 75 femmes de l’Île présentent un diabète gestationnel, un type de diabète qui commence pendant la grossesse. Notons que le taux de diabète gestationnel a augmenté de 90 pour cent au cours des trois dernières années à l’Île-du-Prince-Édouard.

Le Programme provincial sur le diabète appuie aussi les femmes atteintes de diabète de type 1 ou de type 2 qui tombent enceintes.

« La prévalence croissante du diabète amplifie les besoins des Insulaires et fait augmenter la demande auprès du Programme provincial sur le diabète, de dire le Dr Lenley Adams, médecin spécialiste en diabète. La mise en poste d’une infirmière praticienne ajoute un appui considérable au traitement du diabète, tandis que la surveillance plus étroite des femmes enceintes diabétiques aidera à protéger la santé des mères et des bébés. Ensemble, ces mesures aideront les Insulaires qui vivent avec le diabète à mener une vie saine et active. »

L’appui supplémentaire pour les bandelettes réactives permettra d’élargir la couverture de 100 bandelettes par mois à 250 par mois pour les femmes enceintes qui doivent prendre de l’insuline. Bien que le Régime d’assurance-médicaments de l’Île assumait déjà le coût des bandelettes pour les Insulaires qui doivent prendre de l’insuline, les bandelettes couvertes ne suffisaient pas pour le nombre de tests requis. De nombreuses femmes devaient donc payer un minimum de 120 $ par mois pour se procurer toutes les bandelettes nécessaires, ce qui n’était pas financièrement accessible pour certaines.

On peut se renseigner davantage en consultant la page Web du Programme provincial sur le diabète : www.princeedwardisland.ca/fr/information/sante-i-p-e/programme-diabete.

L'Île-du-Prince-Édouard en images