Le 8 novembre 2017
Des services de mieux-être féminin et de santé sexuelle pour tous les Insulaires seront offerts dans des régions rurales afin d’accroître l’accès aux soins et aux appuis.  Souris, O’Leary et Alberton s’ajoutent à Charlottetown et à Summerside comme points de prestation de services communautaires offerts dans le cadre du Programme de mieux-être féminin. Les Insulaires peuvent accéder aux services sans recommandation en téléphonant au Programme de mieux-être féminin au 1-844-365-8258 (sans frais) pour prendre un rendez-vous.

« Le Programme de mieux-être féminin offre des soins axés sur la personne aux femmes insulaires ayant besoin de services de santé génésique et sexuelle spécialisés », a expliqué le ministre de la Santé et du Mieux-être, Robert Henderson. « En rendant le programme accessible dans plus de communautés, comme à O’Leary, à Alberton et à Souris, nous pouvons mieux répondre aux besoins des femmes qui habitent en région rurale et nécessitent des services de santé sécuritaires, confidentiels et ouverts près de chez elles. »

Tous les points de prestation offrent les services suivants :

  • Services de santé sexuelle pour tous les genres;
  • Services de consultation en matière de contraception (prescriptions et suivis);
  • Pose de DIU;
  • Soins prénataux pour les femmes n’ayant pas de fournisseur de soins primaires;
  • Appui en matière de santé mentale périnatale et postpartum;
  • Appui en cas de fausse-couche;
  • Traitement de la ménopause pour les femmes n’ayant pas de fournisseur de soins primaires.
Par l’entremise du Programme de mieux-être féminin, Santé Î.-P.-É. va également rendre le médicament Mifegymiso disponible pour les avortements médicaux en début de grossesse conformément à l’usage approuvé par Santé Canada.

« Nous avons pris le temps d’explorer la meilleure façon d’offrir Mifegymiso pour les avortements médicaux et de s’assurer que les femmes reçoivent un soutien complet, y compris des services de consultation et des soins de suivi », a souligné la gestionnaire du Programme de mieux-être féminin, Rachelle Pike. « Nous avons travaillé de près avec notre équipe de professionnels de la santé afin qu’ils soient adéquatement formés selon les recommandations de Santé Canada et qu’ils soient ainsi en mesure de bien appuyer les femmes ayant recours à ce service. »

Le coût de Mifegymiso sera couvert lorsque les patientes y accèderont par l’entremise du Centre de mieux-être féminin de l’Hôpital du comté de Prince. De plus, ce service devrait être offert dans les sites communautaires du Programme de mieux-être féminin dans un avenir proche. Les femmes utilisant ce service en passant par leur fournisseur de soins primaires ou un spécialiste plutôt que par le Programme devront toutefois elles-mêmes en couvrir le coût.

« Il s’agit d’un acquis considérable dans la prestation de soins de santé importants pour les femmes insulaires et la promotion des droits à l’égalité des femmes dans la province », a souligné la ministre responsable de la Situation de la femme, Paula Biggar.

Des services communautaires additionnels seront ajoutés au cours des prochains mois, y compris des services de soutien en matière d’infertilité (information, orientation et coordination). De plus, Santé Î.-P.-É. examine la possibilité d’offrir des services dans d’autres cmmunautés de la province.

« Les femmes devraient avoir accès au plus d’options possible lorsqu’elles vivent une période difficile de leur vie – c’est pourquoi nous appuyons pleinement les mesures prises pour accroître l’accessibilité de la pilule abortive à l’Île », a déclaré Jillian Kilfoil, directrice exécutive de Women’s Network PEI. « Nous sommes également très heureux de voir que des services de santé sexuelle et que le Programme de mieux-être féminin seront accessibles dans plus de régions. La prestation des services dans les régions rurales est un élément clé de leur accessibilité puisque les femmes habitant en région rurale et vivant dans la pauvreté ou aux prises avec d’autres défis ont souvent de la difficulté à avoir accès à des services de transport sécuritaires et fiables. »

Une préparation préliminaire est en cours à l’Hôpital du comté de Prince afin de permettre l’agrandissement du centre de soins ambulatoires, qui comprendra le nouveau Centre de mieux-être féminin. Les travaux devraient se terminer au début de 2019.

Pour en savoir plus sur le Programme de mieux-être féminin, on peut visiter le https://www.princeedwardisland.ca/fr/information/sante-i-p-e/programme-m....

L'Île-du-Prince-Édouard en images