FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le 1er novembre 2018

Le pêcheur acadien à Rustico-Nord.  (Photos : J.L.) 


Pour célébrer les 250 ans de pêche dans la baie de Rustico et le golfe du Saint-Laurent, la municipalité a érigé une statue de bronze représentant «un pêcheur de Rustico des années 1920 ramenant à la maison un poisson de cabillaud de 30 livres pour le souper», d’après l’inscription sur la plaque commémorative. 

On peut y lire également que la statue «reconnaît l’établissement des Acadiens à Rustico en 1767 et rend hommage au courage et à la persévérance des six familles fondatrices : Blanchard, Doiron, Doucet, Gallant, Martin et Pitre et leurs descendants directs, dont beaucoup vivent encore ici aujourd’hui». 

La statue fait partie d’un projet de réhabilitation de la promenade qui longe le bord de l’eau dans Rustico-Nord.  «Il y avait beaucoup d’érosion, donc l’endroit devenait moins praticable.  On a décidé de le remettre en bon état en améliorant la protection du rivage, et on y a ajouté un nouveau gazebo, et la statue», explique la directrice administrative de Nord-Rustico, Patsy Gamauf. 

Des réactions positives

Le dévoilement s’est fait le 20 octobre dernier, en présence notamment du premier ministre Wade MacLauchlan.  «Ce projet remarquable souligne l’importance de la pêche pour l’Île-du-Prince-Édouard et les racines acadiennes dans le village de Rustico-Nord et d’autres communautés de pêcheurs insulaires», a-t-il écrit par la suite sur sa page Facebook, tout en saluant le travail des personnes impliquées.  La mairesse de la municipalité, Anne Kirk, était également présente. 

Les recherches des instigateurs du projet suggèrent que ce serait la seule statue de bronze dans des eaux de marée recouvertes de glace sur la côte est de l’Amérique du Nord.  L’artiste Nathan Scott, qui a déjà réalisé plusieurs œuvres à l’Î.-P.-É., est à l’origine de l’œuvre.  «La glace ne sera pas un problème, assure Patsy Gamauf.  La base a été réalisée par Joe Cameron, de Highfield Constructions, une compagnie qui bâtit des ponts».

«Cette statue sera peut-être une rivale de la célèbre statue de sirène sur le front de mer de Copenhague», a blagué le premier ministre au dévoilement.  En attendant, le pêcheur veille sur les eaux et rappelle l’importance économique et culturelle de cette industrie, et de la communauté acadienne.


Gabe Cameron est bien impressioné par la statue du pêcheur acadien.

- Par Ericka Muzzo

L'Île-du-Prince-Édouard en images