FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le 31 octobre 2018

Charles Duguay, récipiendaire 2018 du Certificat honorifique de citoyenneté acadienne, en compagnie de Guy Labonté (à gauche), président de la SSTA, et Daniel Hébert, qui a soumis la candidature à l’attention du comité de sélection.  (Photo : J.L.)


Charles Duguay de Charlottetown est le récipiendaire 2018 du Certificat honorifique de citoyenneté acadienne, une distinction présentée par la Société Saint-Thomas-d’Aquin (SSTA) chaque année depuis plus de 15 ans.  Lors de sa 99e assemblée générale Annuelle, le samedi 27 octobre, à Summerside, la SSTA a décerné le certificat honorifique de citoyenneté acadienne 2018 à Charles Duguay. 

Originaire de Shippagan au Nouveau-Brunswick, Charles Duguay a déménagé à l’Île-du-Prince-Édouard en février 1988 après avoir accepté un poste au ministère des Anciens Combattants. 

M. Duguay s’est immédiatement intégré à la communauté francophone, notamment par l’intermédiaire du Centre culturel Port-Lajoie.  Il a alors rencontré celle qui allait devenir son épouse, Giselle, avec qui il est marié depuis 28 ans.  Leurs trois enfants Sylvain, Samuel et Sophie, ont tous été scolarisés à l’école François-Buote.

Charles Duguay a siégé au sein de plusieurs comités : le conseil d’administration du Carrefour de l’Isle-Saint-Jean, le conseil d’administration de la SSTA, le comité organisateur des Jeux d’Acadie, le comité organisateur des Francofolies de Charlottetown ainsi que le comité consultatif de la communauté acadienne et francophone où il a assuré la présidence pendant un an.  Il est également un membre fondateur du Club Richelieu de Port-LaJoye.

Il s’est beaucoup engagé au sein de la communauté en tant que bénévole, notamment en appuyant les démarches de collectes de fonds et en travaillant pour le tournoi de hockey «Early Bird».  Il a également participé à l’organisation de la finale des Jeux de l’Acadie de 2015 à Charlottetown.

Après 30 ans d’exercice, M. Duguay a pris sa retraite du travail en mai 2018.  Il continue cependant de s’engager activement pour la communauté, comme secrétaire du Club Richelieu de Port-LaJoye et au sein du Comité organisateur du Congrès mondial acadien 2019. 

Daniel Hébert, un ami de longue date de Charles Duguay, est celui qui a soumis la candidature à l’attention du comité de sélection.  «Je n’ai pas eu besoin de réfléchir longtemps pour savoir qui j’allais nommer.  Charles Duguay est un gars de convictions.  Il sait défendre ses idées et les idées qu’il estime justes.  Il n’a pas peur de mettre des heures.  Il est généreux et apprécié», a soutenu Daniel Hébert. 

Charles Duguay s’est dit surpris de recevoir ce prix, lui qui assiste chaque année à l’assemblée annuelle de la SSTA.  Le matin même, comme les autres membres présents, il a écouté les témoignages que plusieurs personnes ont partagés, pour donner le ton à la rencontre annuelle. 

«Des histoires comme ça, ça vient toujours me chercher.  Je pense qu’on peut être fiers des progrès qu’on fait.  De plus en plus, on prend notre place.  Nous avons des jeunes qui prennent la parole, qui n’ont pas peur de s’exprimer dans des réunions nationales ou ailleurs.  Sans rien enlever à personne, je pense que les jeunes qui poussent sont rendus meilleurs.  Ils savent d’où ils viennent, et ils veulent développer un avenir encore meilleur», a expliqué Charles Duguay, sur le vif. 

Ayant connu dans le passé les assemblées annuelles de la SSTA où les discussions pouvaient, par moment, être âpres et causer des conflits qui duraient, il a dit apprécier le format plus convivial.  «C’est un ressourcement.  Tout le monde a son histoire, c’est certain.  Moi, personnellement, je considère que la seule personne que je peux changer, c’est celle que je vois dans le miroir.  C’est difficile de transmettre la fierté quand on ne l’a pas», dit M. Duguay. 

Charles Duguay entretient et nourrit la fierté acadienne et la fierté de la langue française du gars qu’il voit dans le miroir, et il sait que ce gars-là saura toujours ce qui est important pour l’autre, en face de lui. 

Le certificat honorifique de citoyenneté acadienne est remis chaque année à une personne ayant choisi de vivre à l’Île et qui a beaucoup contribué à l’épanouissement de la communauté acadienne et francophone de l’Î.-P.-É. 

- Par Jacinthe Laforest 

L'Île-du-Prince-Édouard en images