FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le 5 septembre 2018

Evan Gallant a reçu le prix de Jeune Acadien de l’année 2018 des mains de Jeanne Gallant, présidente de Exposition agricole et le Festival acadien de la région Évangéline.  Ils sont entourés des hôtes du Festival, Gabriel et Évangéline, personifiés par Claude et Jeannette Blaquière.  (Photo : J.L.)

La présidente de l’Exposition agricole et le Festival acadien de la région Évangéline (EAFA), Jeanne Gallant, a grandement surpris Evan Gallant en lui décernant le prix du Jeune Acadien de l’année 2018, le jeudi 30 août. 

« Je n’en savais rien.  On m’avait dit que mon grand-père allait recevoir un prix ce soir, alors je suis venu pour le féliciter », a indiqué le jeune homme, peu après être descendu de l’estrade. 

Il faut dire que le parcours d’Evan est exemplaire et Jeanne Gallant s’est fait un plaisir d’énumérer les qualités et accomplissements du jeune homme.  « Evan est dédié envers son succès académique et ses exploits sportifs.  Il est calme, positif, déterminé et n’a pas peur de mettre beaucoup d’effort dans tout ce qu’il entreprend.  Il est persévérant et établit pour lui-même des standards de succès très élevés.  Cet élève s’entend bien avec tout le monde et est toujours disponible pour aider les autres, peu importe l’aide requise », a décrit la présidente qui prenait soin, au moment de lire le texte, de ne pas dire le nom du récipiendaire.

Dès la 7e année, ce jeune a participé à tous les sports offerts par l’école Évangéline.  Par l’entremise de ces sports, il a développé et a maîtrisé de précieux atouts, tels que la pensée critique, la fiabilité, l’organisation, les objectifs, l’engagement, l’interaction avec les autres et l’habileté à avoir un bon équilibre de vie.  Ces habiletés sont des outils importants, non seulement pour lui, mais également pour tous ceux qu’il rencontre sur sa route. 

L’Exposition agricole et le Festival acadien de la région Évangéline n’est pas le premier à remarquer le talent de ce jeune homme, car Evan a accumulé de nombreuses distinctions durant son parcours au secondaire : prix de la courtoisie, joueur le plus dédié en athlétisme, au cross-country et au badminton, joueur le plus utile au soccer, prix pour l’effort continu, athlète de l’année et élève de l’année. 

En plus de participer activement à la vie scolaire, Evan a fait partie de la délégation de l’Île aux Jeux de l’Acadie comme athlète à partir de l’âge de 11 ans, et ce, dans plusieurs disciplines sportives, dont le soccer, le frisbee ultime, le volleyball, le badminton et l’athlétisme.  L’an dernier, il était aussi l’aide-entraineur de volleyball de plage pour les Jeux de l’Acadie. 

De plus, il s’est démarqué en athlétisme.  Il est coureur du 800 mètres, ce qui l’a amené deux fois aux Nationaux d’athlétisme et aux Atlantique où il a remporté la médaille de bronze en 2013 et en 2015. 

Hockeyeur de talent

Ce jeune homme a été très engagé dans sa communauté.  Toutes les fins de semaine de la saison de hockey, il passait quelques heures à aider au programme de Power Skating avec l’objectif de développer davantage d’habiletés chez les joueurs de hockey et les patineurs.  En 2016, il a été repêché dans la LHJMQ (Ligue de hockey junior majeur du Québec) par les Islanders de Charlottetown.  De plus, jouer au hockey lui a également donné l’occasion de représenter sa province aux Jeux du Canda en 2015 ainsi qu’au championnat atlantique à quatre reprises. 

Lors du championnat de hockey midget majeur en mars dernier, Evan a mérité le prix du meilleur marqueur du tournoi, ainsi qu’une bourse d’études de la Coupe Telus.  De plus, on l’a reconnu comme étant le joueur le plus utile de son équipe, c’est le Kensington Monaghan Farms Wild, qui a remporté la victoire. 

Même s’il a un horaire de vie surchargé, ce jeune estvoué à sa famille, sa sœur Marissa et son père Jamie, alors que sa mère, Yvette, est décédée subitement en 2017.   

Evan a reçu son diplôme de l’école Évangéline en juin dernier et commencera ses études de kinésiologie à l’Université Saint Francis Xavier à Antigonish en Nouvelle-Écosse.  C’est d’ailleurs en raison de son départ prochain pour les études, que l’organisation de l’EAFA a tenu à lui présenter le prix au début de l’événement et non à la fin, comme c’est normalement le cas. 

- Par Jacinthe Laforest
Banner

L'Île-du-Prince-Édouard en images