FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le 6 avril 2018

De gauche à droite au premier rang, Nancy Smith, Marcel Bernard et Jeannette Blaquière.  Au second rang, on voit Claudette Arsenault, Pierrette Arsenault et Paula Arsenault.

Le Village musical acadien dans la région Évangéline tenait son assemblée générale annuelle le mardi 27 mars à Abram-Village.

C’est grâce à la collecte de fonds de Chassez-l’As que le Village musical acadien a terminé l’année avec un profit de 45 157 $ comparé à un déficit de 32 439 $ pour l’année 2016.  «On a aussi été capable de faire un paiement de 24 000 $ contre l’hypothèque», ajoute Marcel Bernard, président du conseil d’administration de l’organisme.

Dans les rapports, on offre un survol des activités qui ont eu lieu durant l’année de Canada 150.  La programmation incluait des spectacles du groupe Gadelle dans la grange à Ti-Manuel pendant la saison touristique, le Festival des petites salles, le Clammin’ n Jammin, Tip to Tip, le spectacle des Joe Narcisse, pour en nommer quelques-uns. 

Les soupers spectacles ont connu une augmentation assez considérable dans le nombre de participants pour l’été 2017.  Mais on aimerait  augmenter encore plus la participation pour le souper spectacle en anglais. 

On mentionne que les services de Raymond J. Arsenault ont été encore retenus cette année pour rédiger et diriger les deux soupers spectacles.   En 2017, un souper spectacle à l’occasion de la Fête de Noël a aussi connu un succès.

«En 2017, on a reçu au Village musical acadien au-delà de 30 autocars.  Et on remet le crédit à Alcide Bernard puisqu’il a travaillé très fort à la sollicitation des autobus et dans l’organisation de l’accueil de ceux-ci», explique le président Marcel Bernard. 

Pour ce qui est du restaurant, les ventes ont augmenté tandis que le bar a perdu un peu au niveau du ratio.  «Le coût de la boisson a augmenté et nous n’avons pas augmenté nos prix, plus particulièrement au niveau de la bière.  Aussi le salaire minimum a augmenté à deux reprises pendant l’année, ce qui représente des coûts supplémentaires pour le Village musical», indique Marcel Bernard. 

Le conseil d’administration pour l’année 2018 sera très semblable au précédent, car trois membres ont été réélus: Claudette Arsenault, Dick Arsenault et Pierrette Arsenault.  Les autres membres qui vont poursuivre leur mandat sont Nancy Smith, Jeannette Blaquière et Marcel Bernard.  Paula Doyle Arsenault est nouvelle élue.  Il reste deux postes à pourvoir, celui d’un représentant de l’Exposition agricole et le Festival acadien de la région Évangéline et un autre poste.  On invite les gens intéressés de communiquer avec le président Marcel Bernard ou avec les autres membres du Conseil si un poste vous inéresse.

Dans son rapport, le président a signalé l’importance de pouvoir compter sur une gérance à plein temps puisqu’on voit des opportunités encore plus larges pour l’établissement. 

On a aussi discuté de marketing et de l’importance de conserver la clientèle locale tout en se faisant connaître d’un plus large public. 


Alcide Bernard a été reconnu pour le rôle qu’il a joué dans la sollicitation des autocars par Jeannette Blaquière. 

- Par Marcia Enman

L'Île-du-Prince-Édouard en images