FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le 19 décembre 2017

On voit quelques élèves de l’école Pierre-Chiasson qui ont eu beaucoup de plaisir lors de la Fête du 10e anniversaire du Centre acadien de Prince-Ouest.  À l’arrière, on peut voir les musiciens, Steve Perry, Elaine Wedge ainsi que Victor et Cathy Doucette.

Une célébration pour le 10e anniversaire du Centre acadien de Prince-Ouest avait lieu le lundi 11 décembre dernier.  Fiers de leur centre, le personnel enseignant et communautaire, les élèves ainsi que les membres de la communauté se sont rencontrés dans l’esprit de fête.  Il y a eu les discours, de la belle musique, de la gigue, une exposition de photos des 10 derniers ans et même avant, en plus d’un goûter et un beau gâteau d’anniversaire aux couleurs de l’Acadie.

Le 9 novembre 2007, on assistait à l’ouverture officielle de ce centre qui loge la garderie l’Arc-en-ciel, les classes de la maternelle à la 12e année de l’école Pierre-Chiasson et les bureaux du Conseil régional Rév. S.-É. Perrey.

Avant les discours, les gens ont été invités à se lever pour chanter ensemble l’Ave Maris Stella.  La première à adresser la parole était la commissaire, Carrie Ann Gallant qui représente cette région à La Commission scolaire de langue française depuis neuf ans.  Elle a tout de suite souligné le travail de plusieurs personnes en nommant Réjeanne Doucette (Fifi), Anita Perry, Suzanne Chiasson, Eileen Chiasson-Pendergast et le père Eddie Cormier.  «Je suis fière que mes enfants aient été capables de venir à cette école.  L’accueil a toujours été incroyable sur le côté école comme sur le côté communautaire», a indiqué Carrie Ann.

«Quand je pense aux années 1990, c’était seulement un rêve d’avoir un centre scolaire communautaire.  Je me souviens des réunions de cuisines, les réunions avec les ministres et les rencontres avec La Commission scolaire de langue française», souligne Amy Blanchard-Graham, qui était présidente du Conseil régional à ce temps, qui a pris une pause de quelques années et est de retour comme présidente aujourd’hui. 

«J’ai un souvenir de quand le gouvernement a premièrement amené les roulottes pour les salles de classe de l’autre côté du chemin», ajoute-t-elle.  «Et après, quelle excitation, quand le gouvernement a finalement annoncé les plans pour la construction du Centre», souligne la présidente.

Allan Blanchard, le fils d’Amy, était présent pour l’occasion.  «Je suis fier d’avoir fait de ma première année à la 12e année en français».  Allan était l’un des quatre premiers diplômés de l’école Pierre-Chiasson.

Eileen Chiasson-Pendergast s’est adressée aux élèves.  «Votre école n’est pas arrivée ici par magie, beaucoup de gens ont travaillé très fort pour que ce centre existe.  Soyez fiers de ce vous êtes et de parler en français», dit-elle.  «Mon rêve est que vous puissiez vraiment sentir à l’intérieur de votre corps votre identité acadienne chaque fois que vous entendrez les paroles de l’Ave Maris Stella».

Le directeur de l’école qui agissait aussi comme maître des cérémonies, Ghislain Bernard, a lui aussi exprimé ses souvenirs.  «Quand j’ai été embauché comme enseignant d’éducation physique et je suis arrivé en poste, c’était dans le temps des roulottes.  Comme équipement j’avais quelques balles de soccer, des cordes à sauter et des cônes pour délimiter les filets», souligne-t-il.

Le directeur de l’école a signalé la présence d’une élève qui est la 2e génération qui fréquente cette école.  «C’est un bon signe et ce sont des succès comme celui-ci que l’on doit signaler.  On est comme une grande famille, on fait de belles choses ensemble et on veut agrandir la famille», conclut-il. 

Il faut se souvenir que dans les années 1970, la région de Prince-Ouest a vu ses écoles françaises fermées.  Plusieurs générations n’ont pas eu l’opportunité de recevoir une éducation en français.  Un petit point historique est que cette région, en 1880, avait l’établissement de langue française le plus grand en Atlantique.


Les gigueuses, Jane Carragher, Brooke Lynn Currie et Kendra Martin.


Allan Graham de la première classe de gradués de cette école, Amy Blanchard-Graham, présidente du Comité Rév S.-É.-Perrey, Ghislain Bernard, directeur de l’école Pierre-Chiasson et Carrie Ann Gallant, commissaire à La Commission scolaire de langue française.


Allan Graham montre un des albums qui était en exposition lors de la Fête.  En effet, sur la page de droite se trouve une photo de lui même, sa soeur et ses parents. 



- Par Marcia Enman
Banner

L'Île-du-Prince-Édouard en images