Le 21 décembre 2016

De gauche à droite, Sonny Gallant, député d’Évangéline-Miscouche, représentant le ministre de l’Agriculture et des Pêches de l’Î.-P.-É., Alan McIsaac, Bobby Morrissey, député fédéral d’Egmont, Alcide Bernard, président de l’Exposition agricole et le Festival acadien de la région Évangéline et Roger Gallant, maire d’Abram-Village, devant un plan des immeubles qui seront construits.


La région Évangéline, qui comprend quatorze communautés acadiennes et francophones de l’ouest de l’Île-du-Prince-Édouard, sera le point d’ancrage prince-édouardien des activités du Congrès mondial acadien de 2019, qui s’ouvrira à Abram-Village, vraisemblablement sur le site de l’Exposition agricole et le Festival acadien, qui inclut également l’aréna et le Village musical acadien.  

En prévision de ce grand événement, et également pour mettre à jour des infrastructures qui en avaient grandement besoin, les dirigeants de l’Exposition agricole et le Festival acadien de la région Évangéline inc., une organisation sans but lucratif, ont présenté des demandes de financement et juste avant Noël, ils ont reçu la confirmation des fonds octroyés, soit environ 700 000 $. 

Le député fédéral d’Egmont, Bobby Morrissey s’est joint au député provincial d’Évangéline - Miscouche, Sonny Gallant, et à des représentants de l’Exposition agricole et du Festival acadien pour annoncer le financement de la nouvelle infrastructure ainsi que d’autres détails du projet.  L’annonce avait d’abord été prévue pour le vendredi 16 décembre, mais en raison du mauvais temps, elle a été reportée au mardi 20 décembre.  

Le gouvernement du Canada investira un montant total de 675 289 $ dans la construction de trois nouveaux immeubles et d’une scène extérieure couverte à Abram-Village en prévision des activités de 2019. 

Une contribution non remboursable de 498 586 $ sera versée par l’entremise du Fonds des collectivités innovatrices de l’APECA, tandis que le ministère du Patrimoine canadien investira 176 703 $ par l’intermédiaire du Fonds du Canada pour les espaces culturels. 

Ces fonds permettront d’aménager une salle d’exposition permanente pour mettre en vitrine les artéfacts et l’histoire de l’exposition et du festival, de construire une plateforme extérieure, ainsi que d’acheter des systèmes audiovisuel et acoustique. 

«L’histoire, la culture et les traditions demeurent fortes et vivantes, avec toute leur richesse, dans la région Évangéline, et cela est profitable, tant sur le plan social qu’économique.  Les bénévoles et les organisateurs envisagent avec enthousiasme l’accueil du sixième Congrès mondial acadien en 2019.  Les préparatifs amélioreront le potentiel touristique de la région, et ce, pendant de nombreuses années», a insisté le député fédéral Bobby Morrissey d’Egmont.  

Le gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard versera pour sa part un montant de 15 000 $ par l’entremise du Fonds de développement des collectivités du ministère de l’Agriculture et des Pêches. 

«Le gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard est ravi de contribuer à ce projet qui accroîtra la capacité de la région Évangéline pour célébrer son patrimoine acadien», a assuré Alan McIsaac, ministre de l’Agriculture et des Pêches de l’Île.  

Les nouveaux immeubles abriteront des entreprises touristiques, une aire d’exposition pour les artisans locaux et des installations culinaires.  La nouvelle scène sera dotée d’équipement d’éclairage et de sonorisation.  Le projet prévoit en outre un nouveau système de sécurité, du stationnement, des allées piétonnières et l’aménagement paysager des lieux.

Le président de l’Exposition agricole et le Festival acadien, Alcide Bernard, était évidemment ravi de cette nouvelle qui tombe comme un cadeau, quelques jours avant Noël.  

«Nous sommes très heureux de recevoir cette aide financière des gouvernements fédéral et provincial, et nous sommes prêts à entreprendre les travaux pour créer un lieu de festival polyvalent.  L’Exposition agricole et le Festival acadien ont une longue histoire, qui a commencé il y a environ 115 ans, et ils continuent de jouer un rôle important dans le maintien et le développement de la culture acadienne dans la région», a-t-il soutenu.  

Les travaux ont commencé cet automne.  Les fondations ont pu être faites avant que le gel ne rende le travail trop difficile.  Les promoteurs de ce grand projet prévoient que les nouvelles infrastructures pourront être testées dès septembre 2017.  




- Par Jacinthe Laforest
Banner

L'Île-du-Prince-Édouard en images