FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le 2 octobre 2018

Lors de son assemblée générale annuelle, la Société Nationale de l’Acadie a remis à Jeannette Gallant la Médaille Camille-Antoine Richard.  Elle est entourée, à gauche, de Mathieu Manuel, conseiller jeunesse à la SNA, Véronique Mallet, directrice générale de la SNA, et de la présidente Louise Imbeault et à droite de Vincent Gallant, son mari, Jérémie Buote et Ginette Petitpas Taylor, ministre fédérale de la Santé.


La Société Nationale de l’Acadie a remis en fin de semaine les médailles Camille-Antoine Richard et Léger-Comeau au cours d’une soirée gala dans le cadre de son assemblée générale annuelle.

Jeannette Gallant, de l’Île-du-Prince-Édouard, est la récipiendaire de la Médaille Camille-Antoine Richard 2018.

Le Village historique acadien a quant à lui reçu la Médaille Léger-Comeau, la plus haute distinction remise par le peuple acadien.

La médaille Camille-Antoine Richard est accordée aux citoyens ou aux organismes qui ont fourni une contribution exceptionnelle à l’épanouissement de la jeunesse acadienne ou qui se sont illustrés par leur engagement en inspirant les jeunes à servir d’exemples auprès de leurs pairs.

Jeannette Gallant s’est illustrée lors des Jeux de l’Acadie pendant plusieurs années en plus des Jeux du Canada et des Jeux de la Francophonie canadienne.  Elle a été chef demission adjointe pour la délégation de l’Î.-P.-É. de 2007-2010 et chef de mission adjointe pour la délégation de l’Î.-P.-É. aux Jeux du Canada d’été en 2009, avant d’être nommée chef de mission pour la délégation de l’Î.-P.-É. aux Jeux de la Francophonie canadienne en 2011. 

Jeannette a toujours eu à cœur la volonté de transmettre son amour du sport à toute la jeunesse acadienne de l’Île.

Madame Gallant a été présidente et animatrice des camps au Village des Sources l’Étoile Filante pendant une dizaine d’années.  Elle faisait partie du groupe de bénévoles qui a vu sa création.  Cette institution appuie les jeunes dans leur cheminement personnel, spirituel et social par l’entremise de camps de ressourcement personnel et social.

Jeannette a été chef de District du Club 4 h Évangéline, pendant plus de 25 ans.  Cet engagement a d’ailleurs été largement reconnu par ses pairs en 2014 lorsqu’on l’a reconnue comme Bénévole au niveau national.

Laissant dans son sillage tout un faisceau d’énergie positive partout où elle passe, Jeannette incite les membres du Club 4-H à trouver de nouvelles idées et offre toujours à chacun des jeunes l’occasion de s’exprimer dans les rencontres et est capable d’offrir des commentaires constructifs avec tact.  Tous aiment travailler avec Jeannette.

Jeannette Gallant offre aussi des heures de bénévolat pour son église à Baie-Egmont et d’autres groupes communautaires. 

En 2013, Jeannette a reçu le titre d’Acadienne de l’année de l’Exposition agricole et le Festival acadien de la région Évangéline. 

L’engagement de Madame Gallant envers le bien-être de la jeunesse est évident.  Grâce à son travail et à sa passion, les jeunes de l’Île-du-Prince-Édouard ont reçu des opportunités de pratiquer le sport et d’autres activitésen français.

En acceptant ce dernier honneur, Jeannette a remercié les gens qui ont soumis sa candidature en plus de dire combien elle aime travailler avec les jeunes.  Elle a aussi sincèrement remercié son conjoint, Vincent, qui l’a toujours appuyé dans tout ce qu’elle a fait.


Mélissa Martel, directrice de JAFLIPE, et Jérémie Buote avec la récipiendaire  de la Médaille Camille-Antoine Richard, Jeannette Gallant. 


Louise Imbeault, présidente de la SNA, présente la médaille Léger-Comeau à Sylvain Godin, directeur général du Village historique acadien et à Philippe Basque, historien.  La ministre fédérale de la Santé, Ginette Petitpas Taylor (à gauche), et Véronique Mallet, directrice générale de la SNA (à droite) ont assisté à la présentation.  (Photos : Gracieuseté) 


- Par Marcia Enman
Banner

L'Île-du-Prince-Édouard en images