FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le 19 septembre 2018

Marcel Richard, au centre, président de la Coopérative Le Chez-nous ltée, accepte le prix Lauriers de la PME 2018, catégorie «Entreprise de service», de Serge Corbeil, représentant le commanditaire Air Canada, et le mégaentrepreneur François Lambert, président du jury de sélection des prix.  (Photo : Gracieuseté) 

La Coopérative Le Chez-nous ltée, qui gère un centre de soins pour des personnes en perte d’autonomie à Wellington, Î.-P.-É., vient de remporter le prix national Lauriers de la PME 2018, catégorie «Entreprise de services».

Le Chez-nous, qui célèbre cette année son 25e anniversaire, a reçu son prix du commanditaire Air Canada lors de la 8e édition du Gala des Lauriers de la PME, à Vancouver, C.-B., en soirée du mardi 11 septembre.

Le président de la coopérative n’en revenait tout simplement pas.  Joint par téléphone le lendemain de la présentation, alors qu’il était encore à Vancouver, Marcel Richard a avoué qu’il n’avait pas beaucoup dormi.  «Je ne pouvais tout simplement pas dormir.  Je repensais à la soirée.  J’étais tellement content.  Les gens ont été tellement impressionnés de l’histoire du Chez-nous.  Ça m’a donné un plein d’énergie. Je suis fatigué, mais tellement heureux», a raconté Marcel Richard. 

Organisé par RDÉE Canada, les Lauriers de la PME est un concours de reconnaissance de l’excellence entrepreneuriale qui s’adresse aux petites et moyennes entreprises (PME) francophones et acadiennes du Canada établies à l’extérieur du Québec.  Lors du Gala, des prix ont également été présentés dans les catégories : Entreprise de transformation (Townsite Brewing de Powell Rivers, CB), Commerce de détail (Singer LeBlanc Aspirateurs de Caraquet, NB), Entreprise dirigée par un jeune (La ferme Terre partagée de Rogersville, NB) et Entreprise dirigée par un entrepreneur immigrant (Novhäus, d’Edmonton, AB).

Pour ce qui est du Chez-nous, Marcel Richard avait été averti quelques semaines à l’avance, par téléphone.  «La dame de RDÉE Canada m’a appelé et on a commencé à parler.  Je croyais au début qu’elle m’appelait pour me dire que nous étions parmi les finalistes, mais là, elle a continué et m’a finalement dit que nous avions gagné.  Je devais garder cela secret, le plus possible», a indiqué le président de l’organisme. 

La reconnaissance prestigieuse qu’a reçue la Coopérative Le Chez-nous tombe à point.  «Ça ne pourrait pas mieux tomber.  Nous avons célébré notre 25e anniversaire toute l’année, et nous avons encore des projets qui sont importants pour nous, comme celui de créer une section pour des soins de longue durée, pour des personnes qui requièrent des soins ou de l’assistance 24 heures sur 24.  Nous avons soumis notre proposition et elle semble avoir été bien accueillie par la province.  Ça semble encourageant, mais on ne sait pas encore», a insisté le président, ne voulant pas donner de faux espoirs. 

Lors de l’assemblée annuelle de la Coopérative, plus tôt dans l’année, les dirigeants ont accepté d’intégrer les actifs de la coopérative d’hébergement Le Bel-âge, à la demande des dirigeants de celle-ci.  Le transfert est en bonne voie.  «Ça n’a pas été aussi simple qu’ils le laissaient supposer, mais je pense qu’on est sur le point de signer les derniers papiers officiels.  Pour nous, c’est un choix naturel, car les locataires du Bel-âge se retrouvent au Chez-nous, en général, quand ils commencent à perdre de l’autonomie», a insisté Marcel Richard. 

Ce dernier a beaucoup apprécié son séjour à Vancouver et il a aussi été ému par l’évidence que l’histoire du modeste Chez-nous a touché tous les participants et leur a donné envie d’avoir la même chose.  «Une dame m’a dit qu’elle était jalouse de ce que nous avions.  Ça nous le fait apprécier encore plus», a-t-il dit. 

La langue française est importante

«Après 25 ans et après avoir accueilli près de 200 résidents, la coopérative est reconnue comme un foyer où les aînés peuvent continuer à parler dans leur langue maternelle et vivre leur culture acadienne et leur patrimoine, tout en appréciant la vie dans leur communauté, près de leur famille et leurs amis», a indiqué le président.  Cela dit, le Chez-nous est ouvert à tous.

«Le Chez-nous vise toujours à augmenter la qualité des services pour les résidents et réinvestir dans la communauté, afin de venir en aide à tous les aînés de la région.  Un tel prix comme celui des Lauriers de la PME nous motive pour continuer à travailler fort et répondre aux besoins de nos aînés aujourd’hui et à l’avenir».

Il a conclu en remerciant RDÉE Î.-P.-É. d’avoir soumis la candidature du Chez-nous et RDÉE Canada et les juges du concours de l’avoir choisi comme gagnant. 

- Par Jacinthe Laforest

L'Île-du-Prince-Édouard en images