FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le 9 juillet 2018


La Maison du gouvernement dans le Parc Victoria a sorti l’attirail royal et a fait feu de ses canons pour la première rencontre officielle entre la gouverneure générale du Canada, Julie Payette, la lieutenante-gouverneure Antoinette Perry et le premier ministre Wade MacLauchlan, le 25 juin. 

Il s’agissait de la première visite officielle de la gouverneure générale depuis son assermentation en 2017.  Lors d’une cérémonie officielle qui s’est tenue sous la pluie en matinée, Julie Payette a salué un à un les 100 soldats de la garde d’honneur et l’orchestre de la réserve navale canadienne, qui a, bien entendu, joué l’Ô Canada. 

Vingt-et-un coups de canon ont été tirés durant la cérémonie extérieure, une traditionnavale aujourd’hui réservée aux chefs d’État. 

Les quelque 20 visiteurs attroupés sous leur parapluie étaient aussi présents pour saluer l’ex-astronaute.

La représentante de la Reine Elizabeth II a par la suite tenu une courte discussion dans la pièce principale de la demeure de la lieutenante-gouverneure avec Mme Perry et M. MacLauchlan, avant de signer le livre d’honneur de la Maison du gouvernement. 

Elle y est revenue le soir même pour un goûter en présence de nombreux leaders insulaires.  Le chanteur acadien Lennie Gallant était présent et a reçu tout un honneur : lors de son voyage dans l’espace en 2009, Julie Payette avait emporté dans son bagage spatial un album de musique de chaque province afin de faire honneur à la musique canadienne. 

Elle avait depuis remis tous les CD aux artistes, sauf celui du chanteur folk Lennie Gallant.  L’album «When we get there» a fait 250 fois le tour de la Terre, a-t-elle dit à M. Gallant avant de lui redonner sa copie. 

Julie Payette s’est aussi rendue à l’Université de l’Î.-P.-É. en après-midi, où elle a rencontré les professeurs et les étudiants des laboratoires de la faculté de génie et de conception durable (Sustainable design engineering).  Les chercheurs ont eu l’occasion de lui faire part de leurs projets en cours, tel que la conception d’un tapis permettant de constater l’effet de l’anesthésie chez les animaux, ou encore la transformation d’algues indésirables en source d’énergie alternative. 

«C’est un nouveau programme, unique au Canada, où les étudiants travaillent avec les clients externes comme les entreprises et les organismes, pour la conception de prototypes ou de différents projets.  Ça permet de réaliser des projets de plus grande ampleur», explique en français le doyen de la faculté de génie et de conception durable, Nicholas Krouglicof. 

La gouverneure générale a également participé à une table ronde sur les sciences biologiques avec des partenaires gouvernementaux et de l’industrie BioAlliance, et a visité le «Climate change Lab» pour prendre connaissance du projet CLIVE (Coastal Impacts Visualization Environment), qui permet de visualiser les conséquences de la hausse du niveau de la mer sur l’Î.-P.-É. 

Julie Payette a par la suite repris l’avion pour se rendre à Halifax et à Lunenburg les 26 et 27 juin, dans le cadre de sa tournée des maritimes. Julie Payette en visite à l’Î.-P.-É.


La gouverneure générale a rencontré le premier ministre Wade MacLauchlan et la lieutenante-gouverneure Antoinette Perry avant de signer le livre d’or de la Maison du gouvernement.


La gouverneure générale a salué un à un les soldats de la garde d’honneur, malgré la pluie. Elle a reçu le salut vice-royal et 21 coups de canons ont été tirés en son honneur.


L’album «When we get there» de Lennie Gallant a fait le tour de la Terre 250 fois lors du voyage dans l’espace de Julie Payette. La gouverneure générale lui a remis l’album lors de sa visite.


Julie Payette a visité les laboratoires du département d’ingénierie de l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard. Ici, le candidat au doctorat Matt Dunlop présente son projet.  Sa recherche vise à faciliter la transformation des Tuniciers envahissants, ces animaux nuisibles à la pêche aux huîtres et aux moules, en une substance réutilisable et de très grande valeur pour différentes industries manufacturières, la cellulose. 



- Par Catherine Paquette

L'Île-du-Prince-Édouard en images