FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le 22 février 2018


Les changements climatiques entraîneront des conséquences à plus ou moins long terme.  Une de ces conséquences est la hausse du niveau de la mer.  Selon les données colligées par laboratoire des changements climatiques de l’Université de l’Î.-P.-É., le niveau de la mer a haussé de 32 centimètres au port de Charlottetown, entre 1911 et 2008.  Citant les plus récentes recherches en ce sens, le laboratoire averti que la mer pourrait se gonfler de 2 mètres à 2,7 mètres d’ici 2100. 

Cela évidemment, aura des répercussions sur notre petite Île-du-Prince-Édouard, et sur toutes les communautés côtières qui seront particulièrement vulnérables. 

À la fin du mois d’octobre 2017, le laboratoire a publié un rapport de recommandations pour s’adapter aux changements climatiques.  Le directeur du laboratoire, le professeur Adam Fenech, et son équipe ont entrepris une tournée de quatre réunions d’information dans les collectivités côtières. 

La première réunion a eu lieu le 16 février à Lennox Island, une petite île au relief très bas, où tout semble construit près de l’eau, incluant l’église Sainte Anne et le cimetière qui sont sur le bord de l’eau.  Par chance, un système de pierrage a été établi pour consolider la base et limiter l’érosion, à cet endroit précis. 

Le laboratoire d’UPEI a étudié avec beaucoup d’attention des communautés autochtones, incluant celle de Lennox Island.  Elles sont vulnérables à une hausse de 2 mètres et même de 3 mètres. 

L’île Lennox est située sur la côte nord de l’Île et fait donc face au golfe du Saint-Laurent.  Cependant, elle est protégée par la présence de l’île Hogg, qui agit comme un brise-lame.  Ce banc de sable qui a une valeur spirituelle traditionnelle pour les Mi’kmaqs sert aussi de défense naturelle, mais dans un scénario où l’eau monterait de 2 mètres ou même 3 mètres, elle ne servirait plus à grand-chose. 

Confrontés à ces données presque apocalyptiques, les citoyens de Lennox Island ont réagi promptement.  «Vous venez ici nous dire que nous devons nous adapter, mais ce n’est pas nous qui causons ce problème.  Cela n’a jamais fait partie de nos coutumes et cela n’aurait jamais dû nous atteindre.  Ce sont les décisions des gouvernements et des grandes corporations qui ont causé cela, et où sont-ils?», a lancé Leslie Labobe, qui craint de perdre sa propre maison d’ici 25 ans. 

Une des priorités pour Lennox Island et pour la sécurité de ses citoyens est de conserver intact l’accès terrestre à l’Île, par le pont-chaussée.  Or, lors d’un épisode de pluie intense en 2010, l’île a été coupée du monde. 

Le rapport d’adaptation aux changements climatiques du laboratoire dirigé par Adam Fenech contient 93 recommandations, portant sur l’adaptation aux températures, aux précipitations, aux météos extrêmes, à la hausse du niveau de la mer, aux vents, à la couverture de glace sur l’eau en hiver et à la qualité de l’air. 

«Les changements climatiques nous affectent tous, nous devons prendre nos responsabilités dans nos milieux respectifs et nos sphères décisionnelles, que ce soit à titre d’individu, d’entreprise, de chercheur, d’organisation non gouvernementale, des différents paliers de gouvernements, peu importe.  Nous devons sans tarder développer une stratégie d’adaptation aux changements qui ne manqueront pas de survenir», a indiqué Adam Fenech dans son message de présentation en ouverture du rapport de presque 175 pages. 

Par ailleurs, une réunion d’information a eu lieu à Rustico le 20 février, et une troisième aura lieu ce jeudi 22 février à la caserne des pompiers de Tyne Valley.  Le 6 mars, l’équipe sera dans l’est de l’Île, à l’Eastern Kings Community Centre à Bothwell.  Cette dernière réunion sera à 13 h 30 alors que les autres sont à 18 h 30.  D’autres réunions publiques auront lieu durant l’été. 


Leslie Labobe (debout) se sent pris en otage par les décisions des gouvernements et des grandes corporations.


Un exercice de priorisation a été pris très au sérieux par les citoyens de Lennox Island.


- Par Jacinthe Laforest

L'Île-du-Prince-Édouard en images