Le 6 février 2018
En dépit de la controverse et du malaise suscités par l’embauche de Daniel Bourgeois au poste de Directeur des communications et des affaires communautaires et culturelles, poste nouvellement créé, La Commission scolaire de langue française (CSLF) a confirmé l’entrée en fonction du mari de la directrice générale, Anne Bernard-Bourgeois, le 29 janvier dernier. La CSLF a établi cette nouvelle direction pour assurer les communications au public, mener les efforts de promotion et de sensibilisation en faveur de l’éducation de langue française, collaborer avec les organismes bénévoles de la communauté acadienne et francophone de l’Île et élaborer et évaluer le prochain plan stratégique de la CSLF. 

Le président de la Commission scolaire, Emile Gallant, se réjouit de la création du poste qui, selon lui, permettra à la CSLF d’être plus présente.  De plus, selon M. Gallant, la CSLF pourrait bien être la première commission scolaire au Canada à établir un poste pour assumer le mandat communautaire et culturel qui découle de l’article 23 de la Charte canadienne des droits et libertés. 

«La CSLF et ses six écoles sont les piliers de la vitalité de la communauté acadienne et francophone de l’Île.  En plus de contribuer au développement personnel et intellectuel de nos leaders éventuels, nous contribuons à leur construction identitaire.  Sans école, point de salut», a indiqué le président, par voie d’un communiqué de presse publié le 1er février. 

Daniel Bourgeois a dirigé la Société Saint-Thomas-d’Aquin et La Belle-Alliance et atravaillé au sein du Secrétariat aux affaires acadiennes et francophones du gouvernement provincial pendant plusieurs années.  M. Bourgeois détient un doctorat en science politique et une maîtrise en administration publique

La Fédération des parents de l’Île-du-Prince-Édouard se réjouit elle aussi de la création d’un poste de direction des communications et des affaires communautaires et culturelles au sein de l’équipe de CSLF.

La directrice générale de la Fédération des parents, Anastasia DesRoches a fait la déclaration suivante dans un communiqué de presse émis le 2 février.  «La CSLF est un partenaire majeur pour la Fédération des parents et les parents que nous représentons.  Elle joue un rôle primordial dans la promotion et l’épanouissement de la langue et de la culture francophones à l’Île-du-Prince-Édouard».

Depuis plusieurs années, la Fédération des parents et la CSLF ont eu l’opportunité de travailler de très près sur des dossiers communs importants tels que «Voir grand» ainsi que sur la sensibilisation de la communauté envers les droits en éducation de langue française en situation minoritaire. 

Melissa MacDonald, présidente de la Fédération des parents, insiste que : «la CSLF joue un rôle important de revendication pour assurer que la communauté francophone possède les institutions auxquelles elle a droit.  Il est crucial que la CSLF puisse maximiser son travail de promotion et de sensibilisation tant auprès des parents francophones que de la population anglophone de l’Île», a expliqué Melissa MacDonald.

La Fédération des parents félicite également la CSLF pour l’embauche de Daniel Bourgeois au poste. «La CSLF a très bien choisi, car M. Bourgeois est un haut gestionnaire compétent, chevronné et dynamique qui gèrera de façon efficace les nouvelles responsabilités assumées par la CSLF.» 

- Jacinthe Laforest

L'Île-du-Prince-Édouard en images