FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le 9 janvier 2017

La directrice générale du Musée acadien de l’Î.-P.-É., Rachel Lapointe, insiste que la désignation offre une garantie de plus pour le maintien des excellents services offerts depuis toujours en français autant qu’en anglais.


Le numéro du 30 décembre 2017 de la Gazette royale de l’Île-du-Prince-Édouard confirme que deux services offerts par le Musée acadien de l’Île-du-Prince-Édouard ont été désignés en vertu de la Loi sur les services en français. 

Les deux services se décrivent comme suit : 

1. L’offre d’information sous toute forme dans le cadre ou à l’appui d’expositions permanentes ou temporaires au Musée acadien. 

2. Tous les services offerts en personne au Musée acadien, y compris les services aux visiteurs, les services d’interprétation, les services d’appui à la recherche et les programmes d’interprétation et d’éducation.

Le vice-président de l’Association du Musée acadien de l’Î.-P.-É., René Audet, se réjouit de cette désignation.  «Pour le moment, ça ne changera pas grand-chose, car tous nos services sont déjà offerts en français autant qu’en anglais.  Cependant, pour le long terme, c’est une garantie que les services resteront disponibles.  Ça nous permet de ne pas dépendre de la pensée magique ou de la volonté politique du moment», a indiqué René Audet.    

La directrice du Musée acadien, Rachel Lapointe, abonde dans le même sens.  «Les services nouvellement désignés font déjà partie de l’offre au Musée acadien, en français ou en anglais, à ses visiteurs.  Le fait qu’ils soient désignés dans la Loi sur les services en français apporte une garantie que nous allons pouvoir continuer à les offrir à l’avenir.  Je pense aussi que cela démontre une volonté du gouvernement provincial d’offrir plus de services demandés par la communauté à la communauté», a indiqué Rachel Lapointe. 

Cette dernière a profité de l’occasion pour réitérer son invitation aux membres de la communauté acadienne et francophone, aux groupes scolaires et à tout le public, à profiter des excellents services et à participer aux activités proposées régulièrement. 

Un des grands bénévoles du Musée acadien, Georges Arsenault, est lui aussi satisfait de la récente désignation, mais il est aussi surpris que la décision ait pris tant de temps.  «Je ne peux concevoir que les employés du Musée acadien soient un jour unilingues anglophones! La désignation annoncée nous rassure», a-t-il affirmé.    

Du côté du Secrétariat aux affaires acadiennes et francophones, la directrice Diane Arsenault précise qu’en vertu de la Loi, ce n’est pas l’institution qui est désignée, mais bien les services qu’elle offre. 

La désignation d’un service n’est pas la même chose que la désignation d’un poste.  Pour ce qui est du Musée acadien, les deux postes permanents, celui de la direction et celui de l’adjointe administrative, sont des postes désignés bilingues.

Mentionnons que La Gazette royale de l’Île-du-Prince-Édouard est normalement écrite en anglais seulement.  Cependant, cette section concernant les modifications à la Loi sur les services en français a été postée dans les deux langues officielles. 



- Par Jacinthe Laforest
Banner

L'Île-du-Prince-Édouard en images