Le 19 septembre 2017


Antoinette Perry de Tignish a été choisie pour succéder à H. Frank Lewis, au poste de lieutenant-gouverneur de l’Île-du-Prince-Édouard.  Le premier ministre Justin Trudeau lui-même l’a annoncé le jeudi 14 septembre vers 17 h 30 (heure locale).  Antoinette Perry savait qu’elle avait été choisie depuis quelques jours, et elle disait à sa sœur Marcella qu’elle avait une grosse patate au four. 

«Je ne pouvais rien leur dire, car il fallait que ça reste confidentiel jusqu’à ce que ce soit confirmé.  Le premier appel que j’ai eu c’était le 4 août.  On m’a demandé comment je réagirais si on m’offrait le poste.  Évidemment, j’ai dit que j’accepterais.  Il a ensuite fallu faire les vérifications de sécurité, et finalement, mardi soir, le 12 septembre, le premier ministre Trudeau m’a appelé, pour m’annoncer la nouvelle.  À ce moment-là, j’ai mis ma famille dans le secret, en leur demandant de ne rien dire», a insisté Antoinette Perry. 

La dame de 63 ans, enseignante à la retraite, n’a pas hésité à accepter, car elle se sentait prête à contribuer davantage à sa communauté.  «Il m’arrivait de dire à des proches que je me voyais très bien dans ce rôle.  Je sentais que je plafonnais dans mon engagement bénévole, et que je pouvais faire plus pour ma communauté.  Je ne sais pas encore quelle cause je vais embrasser durant mon mandat, mais certainement, ma région Prince-Ouest sera toujours au cœur de mes préoccupations».

Antoinette Perry ne cache pas ses allégeances libérales.  De fait, au cours des dernières années, elle a souvent été vue aux côtés de Bobby Morrissey, le député fédéral d’Egmont depuis 2015.  «Bobby Morrissey est un bon ami depuis longtemps et lorsqu’il a décidé de se présenter pour représenter Egmont, j’ai offert de l’aider.  Depuis qu’il a été élu, je l’accompagne souvent.  J’aime rencontrer des gens».

Antoinette Perry se voit comme une personne qui aime mettre les gens en relation les uns avec les autres.  «J’aime faire des connexions, et aider les gens à se connecter entre eux.  Depuis que j’ai pris ma retraite en 2009, j’ai voyagé beaucoup, en France, en Australie, aux États-Unis.  J’ai des amis un peu partout et j’ai une grande famille.  Ça facilite les voyages et les contacts.  Tout ça pour dire que je me sens à l’aise dans toutes les situations, avec toutes sortes de gens.  J’aime aussi apprendre des choses nouvelles, goûter à la vie et à la culture.  C’est une grosse aventure dans laquelle je m’embarque et je la goûte complètement», a insisté la dame. 

Antoinette Perry est une des sept filles de feu Eugène et Anne-Marie Perry.  De ses deux frères, il ne reste que son voisin à Tignish, Tommy, qui a repris le commerce de la famille il y a plus de 30 ans. 

Antoinette est célibataire.  C’est la première fois, croit-on, qu’une personne célibataire occupera le poste de lieutenant-gouverneur.  Elle est aussi une grande bénévole.  D’ailleurs, elle a très hâte de présider aux remises de certificats de reconnaissances aux bénévoles qui font marcher l’Île-du-Prince-Édouard, lors des nombreuses cérémonies qui vont nécessairement ponctuer son mandat. 

Antoinette Perry a reçu son diplôme d’études secondaires en 1972 et quatre ans plus tard, elle a reçu son baccalauréat enseignement de la musique de l’Université de Moncton.  Elle a ensuite connu une belle carrière de 32 ans à l’école Tignish Elementary, où elle a enseigné la musique et le français.  Elle a toujours été impliquée activement dans divers organismes communautaires et culturels, particulièrement le West Prince Arts Council et la Tignish Historical Preservation Society.  De nombreux Insulaires connaissent Antoinette Perry grâce à sa passion pour la musique en tant qu’organiste d’église à Tignish.

Le premier ministre Wade MacLauchlan a été un des premiers à féliciter la lieutenante-gouverneure en titre.  «Je suis certain qu’elle entreprendra son mandat avec le même dévouement et le même enthousiasme qu’elle a su démontrer dans le cadre de ses efforts professionnels et communautaires», a indiqué le premier ministre de la province.

Justin Trudeau, premier ministre du Canada, a justifié son choix, en disant qu’Antoinette Perry est une fière Acadienne qui s’implique depuis longtemps dans la communauté de Tignish, «je sais qu’elle travaillera d’arrache-pied pour faire la promotion de ce qu’il y a de meilleur à l’Île-du-Prince-Édouard, une province non seulement dotée d’un milieu des affaires actif et en pleine croissance, mais connue à travers le pays pour sa beauté et son hospitalité», a indiqué Justin Trudeau. 

Rappelons que les lieutenants-gouverneurs sont les représentants personnels de Sa Majesté la reine dans leur province respective.  Ils remplissent les rôles et fonctions de la Reine, y compris accorder la sanction royale aux lois provinciales et visiter les communautés.  Leur mandat est d’une durée d’au moins cinq ans.

Évidemment, la nouvelle s’est répandue très rapidement dans la communauté francophone de l’Île.  Aubrey Cormier, qui dirige la Société Saint-Thomas-d’Aquin, a indiqué que la communauté acadienne et francophone de l’Î.-P.-É. se réjouit de la nomination d’Antoinette Perry.  «Nous sommes très fiers d’apprendre cette nouvelle et sommes convaincus que Mme Perry représentera très bien les Acadiens et francophones dans son rôle de lieutenante-gouverneure», indique-t-il. 

- Par Jacinthe Laforest
Banner

L'Île-du-Prince-Édouard en images