Le 25 mai 2017
Darlene Arsenault de Saint-Chrysostome dans la région Évangéline a été nommée agente aux plaintes aux termes de la Loi sur les services en français.  Le premier ministre et ministre responsable des Affaires acadiennes et francophones, Wade MacLauchlan, a fait cette annonce le vendredi 19 mai.  

L’agent aux plaintes travaille avec les coordonnateurs des services en français et répond aux plaintes des membres du public par l’entremise du mécanisme de plaintes, conformément à la Loi.  Le poste d’agent aux plaintes est en place depuis la proclamation de la Loi en 2013.

Rejointe par téléphone à Toronto, où elle séjournait au moment de l’annonce, Darlene Arsenault avoue ne pas savoir beaucoup de choses sur sa nouvelle responsabilité.  

«J’ai reçu un courriel puis un appel téléphonique du Secrétariat aux Affaires acadiennes et francophones, il y a quelques semaines.  Je rencontre le Secrétariat en juin pour une session d’orientation.  J’en saurai plus à ce moment-là», a indiqué Darlene Arsenault qui a toujours eu à cœur de faire avancer les services en français.  

Elle a été présidente de la Société Saint-Thomas-d’Aquin en 1989, durant la période où le gouvernement provincial, mené par Joe Ghiz, et assisté du ministre acadien Léonce Bernard, faisait ses premiers pas dans le domaine du bilinguisme, avec la mise en œuvre de la Politique sur les services en français adoptée par la province en 1988.  

Évidemment, la Société Saint-Thomas-d’Aquin est heureuse que le poste d’agent aux plaintes soit pourvu.  «Darlene Arsenault est une personne très respectée dans la communauté.  Elle a travaillé dans plusieurs régions, et partout, elle a laissé des traces positives.  C’est un excellent choix», a indiqué le président de la SSTA, Guy Labonté.  

Rejoints à quelques minutes d’intervalle, le président de la SSTA ainsi que le directeur général de l’organisme, Aubrey Cormier, ont tous les deux dit la même chose: pour que l’agent aux plaintes puisse faire son travail, il doit y avoir plus de services désignés bilingues.  

«Nous avons confiance qu’avec les nouveaux mécanismes qui sont mis en place à l’intérieur du comité mixte élargi, et notre plan d’action concret, nous serons en mesure de faire augmenter sensiblement le nombre de services désignés bilingues», a indiqué Aubrey Cormier.  

Enseignante et directrice d’école maintenant à la retraite, Darlene Arsenault est une membre active de la communauté acadienne et francophone (CAF).   Darlene est toujours impliquée dans les associations communautaires de la CAF et a occupé plusieurs postes, y compris la présidence du Comité consultatif de la communauté acadienne et francophone.

«L’agent aux plaintes joue un rôle clé dans le cadre de responsabilisation établie par la Loi sur les services en français.  Je souhaite la bienvenue à Darlene Arsenault dans ce rôle et j’anticipe avec plaisir l’occasion de collaborer en vue d’offrir plus de services en français aux Insulaires», a indiqué le premier ministre MacLauchlan.  

- Par Jacinthe Laforest

L'Île-du-Prince-Édouard en images