Le 3 mai 2017

Heath MacDonald, ministre du Tourisme, Suzan Grant d’Air Canada, Laura Gillham de la Fondation IWK, Sean Casey du gouvernement fédéral, Michel Le Chasseur, directeur général du Strait Crossing Bridge, et Debra Clark d’Atlantic Superstore.

Qu’on y participe pour souligner le 150e anniversaire du Canada, le 20e anniversaire du pont de la Confédération, le 80e anniversaire d’Air Canada ou même, la fête des Pères, BridgeFest est LA célébration incontournable de l’été.  

L’événement multi volets est difficile à résumer en quelques lignes : une occasion de marcher ou de courir sur le pont, un festival multiculturel et inclusif, des activités pour enfants, un «concours d’élégance» d’automobiles de collection, un grand spectacle à Summerside, un grand feu d’artifice; tout cela et bien plus est au programme du festival de trois jours, dont la planification remonte à environ un an.

En conférence de presse, le jeudi 27 avril à Summerside, et plus tard en entrevue, le directeur général de Strait Crossing Bridge, Michel Le Chasseur, a expliqué que le projet avait pris naissance lorsqu’un haut fonctionnaire de Patrimoine canadien s’est présenté à son bureau en mars 2016 pour l’enjoindre à présenter un projet afin de souligner le 150e anniversaire du Canada.  

«À cause du nom du pont, qui réfère directement à la Confédération, à cause du symbole du pont, qui est un lien entre deux provinces, mais aussi entre les gens, nous avons trouvé que l’opportunité était très belle et même, qu’on devait participer.  Mais je voulais aussi faire un événement qui laisserait une contribution à la vie au Canada Atlantique.  C’est pourquoi j’ai pensé tout de suite à l’hôpital pour enfants malades, IWK.  Pour eux, c’était une occasion inespérée, un véritable cadeau.  Ils ont tout de suite embarqué dans l’aventure».

Selon M. Le Chasseur, les dates du 16, 17 et 18 juin ont été choisies pour respecter quelques contraintes.  La véritable date anniversaire du pont est le 31 mai.  Cependant, à cette date, la météo peut encore jouer de vilains tours.  Le 31 mai 1997, lors de l’inauguration du pont, il faisait un vent à décorner les bœufs.  Patrimoine canadien refusait qu’on utilise le 1er juillet.  Plus tard dans l’été, il fait souvent trop chaud pour marcher sur le pont.  «Nous nous sommes dit que le weekend de la fête des Pères était idéal pour nous.  En plus, notre service de navettes sera assuré par les autobus scolaires, et c’est pratique pour nous que les écoles soient encore ouvertes», a insisté Michel Le Chasseur.  

Comme il y aura beaucoup de monde, le stationnement est toujours un défi.  Les organisateurs ont donc décidé que tous les participants stationneront sur le terrain de MacDougall Steel à Borden-Carleton et qu’un service de navette transporterait les festivaliers, selon un horaire pratique, vers le site du festival.  

«Le ministère du Tourisme nous a donné de l’argent pour que nous puissions payer le ministère de l’Éducation pour l’utilisation des autobus», a précisé Michel Le Chasseur.  

Le gouvernement fédéral, par l’entremise du fonds de Canada 150, a contribué à hauteur de 250 000 $.  «Si on compte tous nos partenaires privés, la Fondation Air Canada, Atlantique Superstore, la ville de Summerside et les autres, plus la valeur de notre contribution, c’est un projet de 800  000 $.  Les retombées seront plusieurs fois ce montant», a dit Michel Le Chasseur.  

IWK Courir pour les familles  

La marche-course IWK Courir pour les familles se déroulera le dimanche 18 juin, jour de la fête des Pères.  Les parcours des courses, à savoir 5 km, 10 km ou de semi-marathon seront ouverts.  Les coûts d’inscription varient de 45 $ à 87 $, selon la distance et le moment de l’inscription.  Il faut obligatoirement s’inscrire en ligne et la date limite est le 11 juin.  Chaque coureur recevra le chandail officiel souvenir et une médaille commémorative.  

Il n’est pas obligatoire de se faire commanditer pour la course, au profit de IWK, mais les personnes qui choisissent de le faire courent la chance de gagner de très beaux prix, lorsqu’ils atteignent certains paliers: un laissez-passer d’une valeur de 1 000 $ sur le pont, des chèques cadeaux d’Atlantique Superstore, et autres.

Pour les marcheurs de 12 ans et moins, le tarif d’inscription est de 5 $ et tous les autres marcheurs paient 10 $ pour s’inscrire.   Les marcheurs reçoivent un certificat de participation.  

Le départ de la marche et des courses sera donné à 7 h le matin du 18 juin du côté du Nouveau-Brunswick.  Tous les marcheurs et les coureurs convergeront vers l’Île, même s’ils sont du Nouveau-Brunswick.  «Je recommande aux gens de l’Île d’arriver au stationnement vers 5 h 30 le matin, pour ne pas manquer les navettes et arriver au départ avant 7 h, car après cela, le pont sera fermé à la circulation», insiste Michel Le Chasseur.  Le pont rouvrira à la circulation sur le coup de 13 heures.  

Festival multiculturel et inclusif et «Concours d’élégance»

Le dimanche 18 juin après la course, de nombreuses activités se déploieront sur le site du festival.  Le Festival multiculturel et inclusif et le «Concours d’élégance» sont organisés par la compagnie Promotions & Events International, dirigée par le tandem Jacinthe Lemire et Daniel Manibal.  Alors que ce dernier est responsable du volet «concours d’élégance», Jacinthe Lemire coordonne le volet multiculturel et inclusif.  

«Nous aurons des artistes comme Meaghan Blanchard, Gadelle, Mi’kmaq Legends et le groupe More Soul, mais aussi des artistes des communautés ethniques qui feront des numéros sur scène.  Nous aurons aussi des kiosques de dégustations, et d’informations, des démonstrations d’artisanat multiculturel ainsi que quelques kiosques de vente.  Nous voulons que ce soit non seulement multiculturel, mais également, aussi inclusif que possible aux personnes ayant des handicaps, ou faisant partie d’une minorité religieuse, sexuelle, visible, ou peu importe.  Je pense que ce sera une belle occasion pour tous», a insisté Jacinthe Lemire.  

Daniel Manibal, pour sa part, est un grand amateur d’autos antiques.  C’est lui qui organise le volet «Concours d’élégance» pour les automobiles.  «Un concours d’élégance, c’est une exposition d’autos où les autos sont présélectionnés en fonction de critères de beauté et de qualité.  Ça peut être pour un très bon travail de remise à neuf, ou au contraire, pour une auto antique qui est en parfaite condition et qui n’a jamais été retouchée.  Je pense qu’il y aura entre 40 et 50 automobiles.  Tous les participants à cette exposition courront la chance de gagner l’auto promotionnelle de BridgeFest 150», a expliqué Daniel Manibal. 

Pour ne rien manquer de BridgeFest, pour s’inscrire aux visites gratuites à l’intérieur du pont et par bateau, consulter le www.bridgefest150.com

Pour s’inscrire à la course marche IWK, se rendre à www.iwkrunforfamilies.ca.  Ce site est bilingue.  


Daniel Manibal, organisateur du «Concours d’élégance», et Michel Le Chasseur, directeur général du Strait Crossing Bridge.

- Par Jacinthe Laforest
Banner

L'Île-du-Prince-Édouard en images